ANCHOIS

ANCHOIS (Anchois d’Europe - Engraulis encrasicolus)

Anchois site fileminimizer

L’anchois est un petit poisson pélagique grégaire (Il vit et se déplace en bancs). Vivant le long des côtes en bancs compacts de plusieurs millions de sujets, l’anchois possède un corps cylindrique. Son dos est nuancé bleu ou vert, flanc et ventre sont argentés à l’éclat métallique. L’anchois est beaucoup plus élancé que la sardine et son œil est plus gros.

L’anchois est présent dans plusieurs mers et océans du monde. En Europe, Engraulis encrasicolus vit en Atlantique, de la mer du Nord aux eaux mauritaniennes et en mer Méditerranée jusqu’en mer Egée. Dans le Pacifique, plusieurs espèces sont également présentes de façon importante. Engraulis mordax abonde le long des côtes nord-américaines tandis qu’Engraulis anchoita vit au large des côtes de l’Argentine. Quant à Engraulis ringens, le plus abondant de tous, il s’épanouit dans les eaux chiliennes et péruviennes. Cette dernière espèce est, de toutes, la plus exploitée de l’histoire mondiale des pêches... notamment au Pérou, où 99% de la pêche est utilisée à la confection de farines alimentaires à l'usage de l'aquaculture.

Adulte, l'anchois se nourrit principalement de zooplancton, en particulier de copépodes (petits crustacés formant la base du plancton) et de larves de crustacés. La croissance de l’anchois, comme celle de tous les poissons, se poursuit pendant toute la durée de sa vie. Elle est très rapide la première année pour ralentir ensuite. Sa longévité peut atteindre 5 ans mais la grosse majorité des individus ne dépasse pas 3 ans. Un anchois né au printemps mesure entre 8 et 13 cm dès son premier hiver.

Il est sensible à la qualité des masses d'eaux et a une affinité particulière pour les eaux légèrement dessalées. Il apparaît donc régulièrement dans les panaches de fleuves (notamment en face de la Gironde) ou les lagunes d'eaux saumâtres. Les migrations de l'anchois du golfe de Gascogne sont très peu connues. La fragilité de l'anchois ne permet pas les opérations de marquage. Aucun suivi du déplacement ne permet  donc d'établir de schéma migratoire clair de l’anchois. Néanmoins, des recherches menées depuis quelques années permettent d'établir des hypothèses de répartition en fonction de leurs stades biologiques. En période de ponte (avril - août), l'anchois est attiré par les zones de mélange d'eaux de salinité ou de températures différentes qui constituent des milieux très productifs. C'est le cas des panaches d'eaux dessalées induits par les fleuves (Gironde, Adour) et de certains secteurs (côtiers ou aux accores du plateau continental) où surviennent des phénomènes hydrologiques particuliers (upwellings, remontées d'eaux profondes).

Peche a l anchois fileminimizer

Les chalutiers pélagiques en bœuf pêchent la majeure partie de l'anchois débarqué au cours d’une année (près de 80% des débarquements sur l’ensemble des ports de la façade Atlantique). Leur saison commence en janvier/février au large d'Oléron (à la limite des divisions VIIIa et VIIIb). Au deuxième trimestre, la pêche a lieu surtout dans le sud du Golfe, et les débarquements ont plutôt lieu à St Jean-de-Luz. Après une fermeture de la pêche de fin mars à fin mai, la flottille se déplace vers le nord pour finir au large de la Bretagne (à la limite des divisions VIIIa et VIIh) à la fin de l'été et au début de l’automne. Des pêches plus tardives ont à nouveau lieu au sud du Golfe à partir d’octobre.

Les bolincheurs (senneurs) sont surtout basés dans le pays bigouden (St Guénolé) et dans le quartier maritime de Bayonne. Ils contribuent de façon plus modeste aux débarquements français (20% des débarquements). Les captures sont variables d'une année sur l'autre en particulier à cause du comportement des bancs qui ne sont pas toujours accessibles aux senneurs (trop profonds dans la colonne d’eau ou trop au large).

Les autres senneurs français capturent l’anchois de façon opportuniste, notamment ceux du pays bigouden pendant l’automne.

Les données sur les rejets d’anchois sont très imprécises. On peut néanmoins affirmer qu'il existe des rejets mais variables en fonction du métier et de la saison. De l’anchois pêché en même temps que du chinchard par exemple sera souvent rejeté parce que trop abîmé pour être commercialisable.

En regard de la très faible biomasse calculée en juin 2005, la pêche à l'anchois a été fermée en juillet 2005 pour rouvrir en mars 2010. Depuis cette date, la Commission Européenne a institué des quotas de pêche afin de maintenir le fragile équilibre de repeuplement de l'espèce obtenu par cet arrêt d'exploitation.

Pour autant, le recrutement, c’est-à-dire l’arrivée des poissons d’un an dans le stock, varie beaucoup d’une année sur l’autre et, en définitive, dépend peu de la quantité de géniteurs. Dans le passé, les scientifiques ont pu constater qu’une faible biomasse de géniteurs était capable de produire un bon recrutement ou, à l’inverse, qu’une biomasse importante de géniteurs pouvait générer un faible recrutement.

Des recherches ont donc été menées afin de comprendre les mécanismes de déterminisme du recrutement. L’influence des paramètres environnementaux, tels que le climat, le débit des fleuves, les courants, les vents, a été étudiée et modélisée. Malheureusement les modèles restent peu probants et suggèrent que d’autres facteurs interviennent dans la survie des œufs, larves et juvéniles de l’anchois.

Comme une surveillance tout le long de l’année n’est pas possible sur l’ensemble du golfe de Gascogne, des campagnes sentinelles seront organisées 5 fois par an sur 2 sites sensibles : "sud Bretagne" et "Gironde".

Sentinelle1

Dès 2015, ces opérations permettront de mesurer la présence/absence d’anchois et leur structure démographique et donc de suivre de très près la mise en place de leur recrutement. Ainsi sera-t-il possible de créer des indicateurs d’évolution des ressources de petits pélagiques.

Repart geo maturite anchois fileminimizer

L’anchois pond par lots ; c’est à dire qu'une femelle ne pond pas tous ses œufs en une seule fois mais de façon fractionnée sur plusieurs semaines (environ 30 pontes dans la saison à raison d'une ponte tous les 3 à 4 jours). La ponte s'effectue entre minuit et 4h du matin et très près de la surface.

Reproduction : de mars à août (golfe de Gascogne).

Maturité (âge de reproduction) : 1 an.

Taille souhaitable d’achat pour que le poisson se soit reproduit au moins 1 fois : plus de 12cm.

Taille autorisée de commercialisation (règlementation Européenne) : 12cm.

Taille autorisée de pêche pour la plaisance (arrêté du 29 janvier 2013) : 12cm.

Sur les étals de nos poissonniers principalement :

- pêche abondante : (Bretagne) octobre et novembre.

- dates optimales d'achat aux fins de protection de la ressource : de septembre à janvier.

 

L'anchois à la bouche :

Recettes, conservation, valeurs nutritionnelles...

Anchois 2
 

Ajouter un commentaire