HOMARD

HOMARD (Homard européen – Homarus gammarus)

Homard1 19

Le homard européen est un gros crustacé décapode – c’est-à-dire qui a cinq paires de pattes - de couleur bleu nuit avec des taches plus claires et un ventre blanc rosé. Il est pourvu de deux fortes pinces, l’une plus grosse dite "broyeuse" et l’autre dentelée, dite "coupante". Sa queue comporte six segments articulés.

Ne pas confondre avec le homard américain-canadien (Homarus americanus), qui se distingue du homard européen par sa couleur plus brune, ses pinces plus plates et son rostre : rostre pointé droit, il est américain ; rostre arrondi, il est européen.

Ce gros crustacé vit à la limite des eaux découvertes par les marées et jusqu'à 50m de profondeur. Il s’abrite dans une anfractuosité ou dans un terrier qu’il  creuse près des rochers. Les mâles s’approprient un territoire quand les femelles sont plus mobiles. Omnivore, nocturne, il capture de préférence des proies vivantes, coquillages et crustacés, mais aussi des poissons morts.

La légende veut que là où il y a un homard, il y ait un congre et vice et versa : le homard se nourrissant des restes de repas du congre et le congre du homard, quand il mue. Heureusement, il y a de moins en moins de congresClin d'œil.

La taille commune se situe entre 25 et 30 cm de longueur totale, pour un poids de 500 à 900g. Le poids maximal peut dépasser les 6-7 kg pour un âge sans doute supérieur à 20 ans.

Comme tout crustacé qui se respecte, le homard grandit par mues successives (changement de carapace). Le nombre de mues annuelles diminuent avec l'âge : d'une dizaine de fois la première année à 1 fois vers 3 ans, puis tous les 2 - 3 ans après. L'accroissement de poids lié à la mue diminue également avec l'âge, de 50% chez les jeunes à 20 % chez les sujets âgés. A âge égal, les mâles sont, à partir de 3-4 ans plus gros que les femelles... pour la femelle l’abdomen est plus large (pour les œufs), pour le mâle la queue est plus étroite et les pinces plus grosses.

 

Certes, le homard de Normandie est excellent... mais pas plus que le "homard breton"... les eaux de sud Bretagne sont bien meilleures.Clin d'œil

Les techniques de pêche sont les mêmes... sauf l'appât qui chez nous est plutôt du chinchard ou du congre... ils sont riches les normands !!!Clin d'œil

N'empêche, ils ont des cirés de Concarneau.Rigolant

Faute de données très précises sur chacun des stocks très régionaux, un consensus semble se faire sur le fait que les stocks sont pleinement exploités.

Les principaux pays producteurs ont mis en place des plans de gestion de leurs stocks de homards. Les règles de ces plans diffèrent selon les pays afin de tenir compte de la dynamique de population de l’espèce par zones géographiques et des flottilles de pêche en place.

Ces plans de gestion ont des déclinaisons régionales, prenant en compte les spécificités de la pêche locale. C’est notamment le cas en France entre la Normandie, la Bretagne et la Loire-Atlantique. Parmi les mesures les plus courantes mises en place pour assurer la durabilité de l’espèce, notons l’attribution de licences limitant le nombre de pêcheurs, le nombre de casiers autorisés par pêcheur, la taille minimale de commercialisation, l’interdiction de capture de femelle grainée dans certains pays, et le marquage d’une partie des femelles d’une entaille sur la queue afin que celles-ci ne puissent plus être commercialisées avant plusieurs mues.

L'accouplement s'effectue lorsque la femelle vient de muer, permettant ainsi au mâle de la féconder. Les œufs sont portés sous l'abdomen de la femelle pendant 9 à 11 mois (période d’incubation). La ponte s’étend de mai à décembre avec un pic d'éclosion en juin.

Maturité (âge de reproduction) : 4 à 5 ans (500/600g pour une femelle, soit 9,7 cm - longueur céphalothoracique).

Taille souhaitable d’achat pour que le sujet se soit reproduit au moins 1 fois (longueur céphalothoracique) : plus de 10cm.

Taille autorisée de commercialisation : 8,7cm (400 à 450g).

Taille autorisée de pêche pour la plaisance (arrêté du 29 janvier 2013) : 8,7cm.

Sur les étals de nos poissonniers principalement :

- pêche abondante - d’avril à août (période de reproduction).

- dates optimales d'achat aux fins de protection de la ressource : d'août à mars.

Homard6 fileminimizer

 

Le homard à la bouche :

Recettes, conservation, valeurs nutritionnelles...

Images
 

Ajouter un commentaire