COQUE

COQUE (Coque commune- Cerastoderma edule)

La coque fileminimizer

Appelée rigadeau en Bretagne, ou hénon en Normandie, la coque est un bivalve vivant dans les sols de sable fin ou de vase sableuse et plus particulièrement dans les estuaires et les baies. Elle vit en colonie dans les zones du littoral situées entre les limites extrêmes des marées (l’estran).

Bombée et ronde, la coque a une coquille solide et rayée qui renferme une petite noix blanche, charnue et un peu ferme, flanquée d'une minuscule crête orange qu’on appelle le corail.

Leur anatomie est très proche des autres bivalves, comme la moule et l'huître, mais leur particularité est de s'enfouir, comme la palourde, dans le sable ou la vase grâce à un pied très développé, en forme de hache.

Elles demeurent immobiles sous quelques centimètres de sable et se nourrissent de particules en suspension dans l'eau qu'elles aspirent par un siphon et recrachent par un autre. De temps à autre, l'animal sort du sable grâce à une puissante détente de son pied et s'enfouit un peu plus loin.

Si elles sont très présentes en Normandie (baie de Somme, baie du Mont Saint Michel) ou en Bretagne nord (baie de Saint Brieuc) le traict du Croisic est un grand centre de production de coques (Les traicts du Croisic sont des bras de mer, situé dans la presqu'île Guérandaise, à l'ouest des marais salants).

Elle fait l’objet d’une exploitation intensive menée par des pêcheurs à pied (professionnels et de loisirs) munis d’un râteau. L’activité de pêche professionnelle est assujettie à des réglementations spécifiques (licences, saison, nombre de jours de pêche autorisés, quota journalier par pêcheur, etc.)...mais elle fait, aussi, l’objet de règles locales de gestion et de mesures de conservation précises pour la pêche de loisirs : il convient donc de se renseigner des contraintes locales (capitaineries des ports, mairies, journaux locaux...).

Cerastoculture

La reproduction des coques a uniquement lieu dans leur milieu naturel et le naissain provient essentiellement de la baie de la Vilaine (Morbihan).

Il est récolté par des pêcheurs professionnels et revendu aux éleveurs de coques (les cérastoculteurs) à partir de septembre et pendant l'hiver.

Les petites coques juvéniles sont alors mises à la pousse dans des vasières sablonneuses sur terrain découvrant à toutes les marées. Les coques découvertes ainsi quotidiennement, à chaque marée, sont résistantes et de qualité.

Elles restent entre 18 mois et 2 ans en parcs, enfouies dans le sable, jusqu'à la récolte.

La production globale de coques d’élevage avoisine 1 200 tonnes par an. Les coques produites en France sont commercialisées entières et vivantes.

La coque a une croissance très rapide les deux premières années, ensuite elle décline. Un certain nombre de facteurs va affecter sa croissance comme par exemple la saison, la localisation géographique, la température de l'eau, la disponibilité en nourriture ou la densité des coques.

Sa croissance est également liée à sa position sur l'estran. En bas de l'estran elles grossissent plus vite car elles subissent moins le phénomène de la marée et passent donc plus de temps à filtrer et s'alimenter. La croissance est donc aussi dépendante du temps d'immersion. Elle est saisonnière, débute en mars, est maximale de juin à août et négligeable ensuite. Les coques vont en général perdre du poids l'hiver et subir une importante mortalité en rapport avec la rigueur de l'hiver.

 

Reproduction : De mars à juillet.

Maturité (âge de reproduction) : 2 ans.

Taille souhaitable d’achat pour que le sujet se soit reproduit au moins 1 fois (largeur coquille) : plus de 3cm.

Taille autorisée de commercialisation : 2,7cm (en Bretagne).

Taille autorisée de pêche pour la plaisance (arrêté du 29 janvier 2013) : 3cm.

 

Sur les étals de nos poissonniers principalement :

- pêche abondante (élevage) : toute l’année.

- dates optimales d'achat aux fins de protection de la ressource (sauvages) : d'août à février.

Mesure et croissance coque fileminimizer

 

La coque à la bouche :

Recettes, conservation, valeurs nutritionnelles...

Coques cuisinees
 

Ajouter un commentaire