L'Océan à la bouche

16 kg de plastique dans le ventre d’une baleine échouée

16 kg de plastiques ont été retrouvés dans le ventre d’une baleine à bec, qui s'est échouée samedi sur une plage des Landes. Selon l’autopsie, le mammifère, déjà malade et incapable de chasser, est resté à la surface de l’eau et a ingéré ce qui lui passait sous le nez. Ce qui montre la quantité de plastique présente dans l’océan.

La baleine à bec mesurait plus de 5 mètres

La baleine à bec mesurait plus de 5 mètres. (photo d’illustration) © Patrick GUIGUENO / AFP

Un magma de paquets de chips et de pâtes, des sacs et des cabas : l'autopsie d'une baleine à bec échouée samedi sur le littoral landais a permis de découvrir 16 kg de déchets plastiques dans le ventre du cétacé, a indiqué lundi l'observatoire Pelagis, chargé du suivi national des mammifères marins.

La baleine était atteinte d'une maladie parasitaire

Ce spécimen de cétacé à dents de 5,15 mètres, en réalité plus proche d'un gros dauphin, a été retrouvé samedi sur la plage de Messanges, en état de putréfaction, par des passants puis disséqué par deux membres du réseau national échouages de l'observatoire Pelagis, dont le siège est à La Rochelle.

Pour Willy Dabin, en charge de l'animation du réseau national échouages, la présence de ces déchets s'explique par l'état de santé de la baleine femelle, atteinte d'une maladie parasitaire, qui l'a affaiblie et empêchée de continuer à s'alimenter correctement.

Alors que d'ordinaire, la baleine à bec est un "chasseur actif" qui plonge à 1.000 mètres de profondeur pour se nourrir, notamment de calamars, cette femelle "a dû rester en surface et a avalé ce qui lui est passé sous le nez", ajoute-t-il. "Finalement avec cette maladie, elle est passée du statut de chasseur actif à celui de tortue qui dérive et avale des plastiques en les prenant pour des méduses", illustre-t-il.

L'absorption de morceaux de plastique, un fait encore rare chez les mammifères

Selon l'observatoire, "cet amas de plastique a probablement accéléré la mort du cétacé", estimée à au moins une dizaine de jours. "Ces déchets tapissent les parois de l'estomac et de l'intestin, pouvant causer des occlusions et empêcher les nutriments de passer dans le sang".

Pour Willy Dabin, l'absorption de morceaux plastiques "montre la disponibilité importante de la matière dans les océans", mais elle reste un fait "rare" chez les mammifères marins. Soit 2 à 3% des 2.000 spécimens de phoques, baleines et dauphins échoués chaque année sur les côtes métropolitaines et ultra-marines.

Pour l'observatoire, la "problématique" se situe plutôt sur le phénomène de "bioaccumulation" qui touche aussi les mammifères marins, lorsqu'ils mangent des poissons ayant eux-mêmes ingéré du plastique.

© AFP

Lire aussi :

Ces plastiques qui étouffent les animaux marins

Dans un rapport, l'ONG américaine Oceana décrit l'impact cumulé de la pollution plastique sur la faune marine aux États-Unis durant la dernière décennie. Plus de 900 espèces, incluant oiseaux et poissons, sont concernées par le problème. Lire la suite…

Une tortue défèque l'équivalent de 26 pailles en plastique

Piégée dans des filets de pêche, une tortue verte a pu être secourue et placée dans un centre de soin. Elle a commencé quelques jours plus tard à déféquer "une quantité impressionnante de déchets", explique la fondation qui l'a prise en charge. Lire la suite…

La pollution plastique décime les bernard-l’ermite

Aux îles Cocos, territoire australien de l’océan Indien, les bernard-l’ermite élisent domicile dans des coques et contenants en plastique échoués, au lieu de se réfugier dans des coquilles naturelles. Résultat, ces crustacés sont plus d’un demi-million à mourir chaque année, piégés par les déchets. Et ce ne serait pas un phénomène isolé. Lire la suite…

40 kilos de plastique découverts dans le ventre d'une baleine

Une baleine a été retrouvée échouée samedi 16 mars sur une plage des Philippines. Après autopsie, les autorités ont découvert plus de 40 kg de plastique dans son estomac. Lire la suite…

100 kilos de plastique dans le ventre d’un cachalot

Le mammifère marin est mort après s'être échoué sur la plage d'une île écossaise. Dans son ventre, ce sont 100 kg de filets de prêche et de déchets plastiques qui ont été retrouvés. Lire la suite…

En 2050, 99 % des oiseaux marins auront ingurgité du plastique

"Une étude unique en son genre car elle tente d'évaluer le problème à l'échelle mondiale plutôt que régionale et pour une vue générale de toutes les espèces." Lire la suite…

Ajouter un commentaire