L'Océan à la bouche

Pourquoi tant de jeunes grands requins blancs en Californie ?

Leur présence est allée croissant, ces dernières années, ce qui a poussé les scientifiques américains à chercher les causes de cette migration de jeunes squales dans des eaux où ils n’étaient pas observés auparavant.

Un grand requin blanc (Carcharodon carcharias) d’environ 3,50 m.Un grand requin blanc (Carcharodon carcharias) d’environ 3,50 m. © Terry GOSS / Wikimédia – CC BYE 2.5

Depuis peu, les eaux du Pacifique de la baie de Monterey, en Californie (États-Unis), hébergent de nouveaux pensionnaires : de jeunes grands requins blancs (Carcharodon carcharias).

Leur présence est allée croissant, ces dernières années, ce qui a poussé les scientifiques américains à chercher les causes de cette migration de jeunes squales dans des eaux où ils n’étaient pas observés auparavant. Et à anticiper les conséquences de leur présence.

Réchauffement des océans

Premier constat: le réchauffement des océans a atteint un niveau record en 2020 et serait à l’origine de ce phénomène. Dans leur étude publiée dans la revue Scientific Reports , des scientifiques américains ont analysé le déplacement des grands requins blancs en même temps que la température de l’océan Pacifique évoluait.

«Nous avons constaté une augmentation spectaculaire du nombre de jeunes grands requins blancs dans la baie de Monterey depuis la vague de chaleur marine de 2014, avance Kyle Van Houtan, responsable de l’aquarium de Monterey Bay en Californie et coauteur de l’étude. Les requins ne sont pas le problème, c’est le changement climatique le problème.»

Deuxième constat: la vie marine est en train d’amorcer un mouvement de masse à l’échelle de la planète. «Ce que nous avons détecté ici n’est qu’un signe avant-coureur de modèles beaucoup plus larges, poursuit-il. Les requins nous disent que l’océan est en train de changer et qu’il est maintenant temps de faire quelque chose.»

Autrement dit, le réchauffement de l’eau pousse les animaux marins à migrer dans de nouvelles zones marines, et cela perturbe l’équilibre des espèces présentes dans les écosystèmes, avec des conséquences imprévisibles et dommageables.

Déplacement du grand requin blanc

Les scientifiques évoquent une canicule marine dans le Pacifique nord, entre 2014 et 2016, pour expliquer cette présence du grand requin blanc dans la baie de Monterey. «Essentiellement de jeunes requins de moins de 2,5 mètres, souligne Van Houtan. Contrairement aux adultes, ils sont trop petits pour maintenir leur température corporelle dans les eaux habituellement froides de la baie.»

Mais après cette vague de chaleur, la température de l’eau s’est élevée dans la baie. Au point que ces squales sont restés. Les scientifiques ont ainsi constaté que la limite de froid supportable pour ces jeunes requins s’était déplacée de 600 km entre 2014 et 2020.

«C’est une distance incroyable en quelques années seulement, poursuit-il. On s’est aperçus que la zone de vie pour les jeunes grands requins blancs, une mer entre 15 et 20 °C, s’était réduite de 5 % durant cette même période. Cela ne semble pas grand dans le schéma général des choses, mais les prédateurs et les proies sont maintenant concentrés dans une zone plus petite.»

La prochaine étape sera d’évaluer le nombre exact de grands requins blancs présents dans la baie.

Un spécimen de grand requin blanc.

Un spécimen de grand requin blanc. © Elias LEVY / Wikimédia - CC BY 2.0

Dangereux pour l’homme ?

Première conséquence, l’écosystème de la baie de Monterey s’en trouve déséquilibré. Les jeunes squales mangent du poisson, y compris le saumon, avant de passer aux phoques et aux lions de mer à l’âge adulte.

«Ils tuent les loutres de mer en apprenant à chasser les mammifères, expliquent les scientifiques. Le nombre de loutres a chuté de 86 %. C’est une espèce menacée et très importante pour la côte californienne…»

Les scientifiques craignent pour l’avenir de la baie de Monterey: «Les écosystèmes sont déjà fragilisés par la surpêche, la pollution et le bruit», se désole Kyle Van Houtan. «Ils ont besoin de tous leurs composants pour survivre et prospérer. Ajouter des facteurs supplémentaires dans l’équation, comme le réchauffement et les juvéniles de grands requins blancs, ne fait qu’exacerber la situation.»

Autre problématique, les plages californiennes sont très prisées des touristes. Désormais, il va falloir que l’être humain cohabite avec ces jeunes squales, qui vont forcément grandir. «C’est devenu un véritable problème. Il y a une vraie préoccupation pour la sécurité publique sur les plages, confirme le scientifique. Même s’ils sont jeunes et ne mesurent que deux mètres, ils suscitent la peur.»

Les chercheurs rappellent que les attaques de requins en Californie ont chuté de 91 % depuis 1950, mais cette arrivée massive de squales pourrait représenter un risque nouveau et changer la donne.

L’étude parue dans la revue Scientific Reports (en anglais)

Olivier DUPLESSIX - © Ouest-France

Lire aussi :

Le grand requin blanc: un prédateur qui n’a pas livré tous ses secrets

Une attaque de grand requin blanc dans le Maine aux États-Unis a coûté la vie à une sexagénaire. Ce genre d’incident est rarissime et la présence de grands requins blancs dans cette région étonne. Mais connaissons-nous réellement le grand requin blanc ? Lire la suite…

Elle terrorise les grands requins blancs

Dans l'imaginaire collectif, le requin fait incontestablement figure de super-prédateur marin. Et pourtant, même si tout le monde a peur du grand méchant requin blanc, lui-même a un autre ennemi dont il doit se préoccuper. Lire la suite…

Où sont passés les grands requins blancs ?

Ces dernières années, les grands requins blancs se sont faits de plus en plus rares jusqu'à disparaitre quasi totalement au large des côtes du Cap en Afrique du Sud. Une étude commanditée par le gouvernement suggère que des orques en seraient responsables. Lire la suite…

Le régime alimentaire des grands requins blancs

Une étude lève le voile sur le régime alimentaire des grands requins blancs : étonnamment, les grands requins blancs semblent passer une grande partie de leur temps à chasser et se nourrir dans les fonds marins plutôt qu’en surface. Lire la suite…

Pourquoi de grands requins blancs se rassemblent dans l’Atlantique ?

Un groupe exceptionnellement important de grands requins blancs a été repéré au large de la côte sud-est des États-Unis. Les océanographes ne s’expliquent pas leur présence dans ce secteur. Lire la suite…

Au large du Cap, les grands requins blancs ont disparu

Cette année, les scientifiques n'ont réussi à observer aucun grand requin blanc dans une baie située au large du Cap en Afrique du Sud. Une zone où les squales étaient pourtant nombreux auparavant. Pour le moment, les causes de cette disparition restent floues. Lire la suite…

Commentaires

  • Nicole Bourguet
    • 1. Nicole Bourguet Le 16/02/2021
    Il va falloir s’habituer à toutes ces modifications, les hommes n’étant pas prêts à faire les efforts nécessaires et indispensables pour préserver la vie de tous les animaux... Quelle tristesse !

Ajouter un commentaire