L'Océan à la bouche

Chili: une algue tueuse fait des ravages chez les saumons

Nouvel épisode de mortalité massive de saumons au Chili, deuxième producteur mondial: quelque 4244 tonnes de poissons ont été victimes d’algues tueuses dans 18 fermes du sud du pays, a rapporté ce jeudi 8 avril le Service national chilien de pêche et d’aquaculture (Sernapesca).

Cette mortalité est la conséquence de la prolifération d’efflorescences algales nuisibles (HAB), un phénomène qui provoque une réduction de l’oxygène dans l’eau et donc la mort par asphyxie des saumons. Ce phénomène de grande prolifération d’algues provoquant des hécatombes de saumons s’était déjà produit en 2016 au Chili, deuxième producteur mondial après la Norvège avec environ 26% de l’offre mondiale.

2021 04 19 18h56 10

Greenpeace affirme que l’épisode actuel est entièrement imputable à la pollution produite par l’élevage de saumons et non au changement climatique, comme le prétend l’industrie selon l’ONG de défense de l’environnement. “Avec la répétition de ce type de crise, l’influence de la pollution produite par l’élevage de saumons est indéniable. Il est prouvé que la présence d’ammonium et d’urée provenant de l’élevage de saumons dans des fjords fermés ou peu fréquentés peut exacerber les proliférations des espèces (d’algues) détectées”, a déclaré Maurico Ceballos, porte-parole de Greenpeace.

La microalgue “H. Akashiwo” a été détectée dans les 6 fermes à saumons touchées dans la région de Los Lagos, et la “Leptocylindrus danicus” et la “Leptocylindrus minimus” dans les 12 fermes de la région d’Aysén, indique la Sernapesca dans un communiqué.

Ces 4244 tonnes représentent “2,7% de la biomasse active totale des zones touchées”, où 70% des saumons morts ont été retirés des immenses parcs dans lesquels ils sont élevés.

En 2020, les exportations de saumon ont rapporté 4,4 milliards de dollars (3,7 milliards d’euros) au Chili, soit une baisse de 14,6% par rapport à l’année précédente, selon les données du Conseil du saumon.

© Le HuffPost

Lire aussi :

Ces microalgues féeriques mais toxiques

Depuis la mi-mars 2021, des vagues bleutées émerveillent les californiens de Laguna Beach. Bien qu’annuel, ce phénomène a atteint un paroxysme au printemps 2020. L’océan Pacifique s’est alors teinté de rouge carmin en journée, faisant place à de magnifiques lames de lumière bleu vif à la tombée de la nuit, sous les yeux émerveillés des observateurs. Lire la suite…

Mexique. Une algue tue près de 300 tortues rares

Près de 300 tortues vertes, une espèce menacée, ont été retrouvées mortes sur des plages du sud du Mexique, conséquence d’une marée rouge de microalgues causée en partie par le changement climatique, ont annoncé les autorités. Lire la suite…

Norvège: une algue toxique décime les saumons d'élevage

Des millions de saumons d'élevage sont morts ces derniers jours dans le nord de la Norvège du fait de la prolifération d'une algue toxique qui n'est toujours pas sous contrôle, ont annoncé autorités et professionnels. Lire la suite…

Les micro-algues, ce côté toxique du poumon de la planète

Réunis à Nantes, plus de 700 chercheurs du monde entier font le point sur les recherches menées sur les micro-algues toxiques. Mortelles pour l’homme, elles provoquent également de lourdes pertes économiques. Lire la suite…

Ajouter un commentaire