La Terre a perdu 28.000 milliards de tonnes de glace

Une étude a compilé la fonte des calottes polaires et des glaciers de montagne pour estimer la perte totale de la glace sur Terre en 23 ans. Le chiffre astronomique qui en est déduit vient, hélas, confirmer une panoplie d'études plus alarmistes les unes que les autres.

Fonte des glaces au groenlandLe Groenland a perdu 3.800 milliards de tonnes de glace depuis 1994. © David SUTHERLAND / Université de l’Oregon

Imaginez la superficie du Royaume-Uni entièrement recouverte d'une couche de glace de 100 mètres d'épaisseur. C'est peu ou prou la quantité de glace perdue depuis 1994 par la Terre dans les glaciers de montagne ou les régions polaires, selon une étude en attente de publication, parue dans la revue Cryosphere.

Celle-ci a combiné des observations satellites et des modèles numériques pour calculer la quantité de glace fondue entre 1994 et 2017.

60 % de la fonte est intervenu dans l'hémisphère Nord, principalement les mers de glace de l'Arctique (7.600 milliards de tonnes) et le Groenland (3.800 milliards de tonnes) ; 40 % a eu lieu dans l'hémisphère Sud, où 2.500 milliards de tonnes de l'inslandis ont notamment disparu en Antarctique.

La fonte des glaciers de montagne représente, quant à elle, 6.200 tonnes de glace évaporées.

E61e00229a 50166804 fonte glace monde statistaFonte des glaces : quelles sont les régions les plus affectées ? © Statista

Une hausse du niveau des mers

Les chercheurs notent une accélération du rythme de fonte: le taux de perte de glace a augmenté de 57 %, passant de 800 milliards de tonnes dans les années 1990 à 1.200 milliards de tonnes par an actuellement.

Selon les scientifiques, l’élévation du niveau des mers, déclenchée par cette fonte, pourrait atteindre un mètre d'ici la fin du siècle.

Ce scénario noir correspond aux pires prévisions du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) qui estimait dans son dernier rapport que la hausse du niveau des océans pourrait atteindre 1,10 mètre d'ici la fin du siècle si les émissions continuent d'augmenter de manière très forte.

Une montée des eaux qui pourrait entraîner l'exil de 280 millions de personnes vivant dans les zones côtières.

… Si la totalité de glace sur terre venait effectivement à fondre, la mer ne s'élèverait pas d'1 mètre mais de plus de 65 mètres !

Péril sur la glace mondiale

Ce nouveau rapport ne fait que confirmer les nombreuses études parues sur le sujet.

En mars dernier, une équipe de chercheurs internationale a, par exemple, révélé que le Groenland et l'Antarctique avaient perdu 6.400 milliards de tonnes de glace entre 1992 et 2017, avec une multiplication par six du rythme de la fonte.

En 2019, une autre étude avertissait que les deux tiers des glaciers himalayens pourraient disparaître d'ici la fin du siècle. Dans les Alpes, 90 % des glaciers sont condamnés si rien n'est fait pour freiner les émissions de gaz à effet de serre.

E12ecc0f68 50166802 glace groenland nasalinette boisvertChaque année, la Terre perd 1.200 milliards de tonnes de glace. © Linette BOISVERT / Nasa

«Il ne fait guère de doute que la grande majorité des pertes de glace sur Terre est une conséquence directe du réchauffement climatique», écrivent les auteurs du rapport.

La cryosphère a ainsi absorbé 3,2 % des déséquilibres énergétiques mondiaux, a calculé l'équipe de chercheurs britanniques.

La majorité de la perte de glace a été causée par le réchauffement atmosphérique (68 %) tandis que le réchauffement océanique a entraîné la fonte de 32 % des glaces, notamment dans les régions polaires.

Une fonte qui n’est pas inexorable

Pour autant, rien n'est irréversible, comme certains titres alarmistes le prétendent. Certes, l'océan a une inertie thermique importante mais les glaciers encore plus.

Durant les années 2017 et 2018, des hivers particulièrement froids et des chutes de neige abondantes avaient provoqué un ralentissement de 58 % de la fonte des glaces au Groenland.

Et le chiffre de 28.000 milliards de tonnes de glace, tout aussi impressionnant qu'il soit, ne représente qu'une toute petite partie de l'énorme quantité de la glace sur Terre.

Céline DELUZARCHE - © Futura Sciences

Lire aussi :

Année record pour la fonte des glaces au Groenland

Au cours de l’été arctique exceptionnellement chaud de 2019, le Groenland a perdu 600 milliards de tonnes de glace, révèle une nouvelle étude de l’Université d’Irvine en Californie. Cette fonte des glaces terrestres sans précédent équivaut à une élévation du niveau de la mer de 2,2 millimètres en deux mois. Lire la suite…

La fonte de l’Arctique affecte les courants océaniques

En Arctique, le réchauffement climatique apparaît deux fois plus rapide que la moyenne mondiale. Et en 2019, l'extension minimale des glaces de mer a été inférieure de 33 % à la moyenne de 1981-2010. Selon des chercheurs, cette situation anormale pourrait affecter les courants océaniques et plus encore. Lire la suite…

Antarctique: une cavité géante se creuse dans un glacier

Le "glacier de la mort" a perdu 14 milliards de tonnes de glace en 3 ans. Une gigantesque cavité se développant au fond du glacier Thwaites dans l’Antarctique a été découverte par la Nasa. Si celui-ci continue de grandir, le niveau des eaux augmentera dangereusement. Lire la suite…

Comme il y a 125.000 ans, la calotte polaire Ouest-Antarctique pourrait s'effondrer

Il y a plusieurs dizaines de milliers d'années, l'inlandsis antarctique occidental semble s'être effondré, provoquant une importante hausse du niveau de la mer. Avec le réchauffement climatique en cours, les chercheurs craignent que le phénomène se répète aujourd'hui. Lire la suite…

L'Antarctique fond à un rythme accéléré

L’Antarctique stocke, à lui seul, assez d’eau pour élever le niveau global des océans de 58 mètres. Il a perdu 3.000 milliards de tonnes de glace depuis 1992, assez pour faire monter ce niveau de presque 8 millimètres et cette tendance s'est accélérée de façon spectaculaire au cours des cinq dernières années. Lire la suite…

Ajouter un commentaire