La seiche flamboyante montre ses belles couleurs

La plupart du temps la seiche flamboyante (Metasepia pfefferi) n'est pas si flamboyante que ça. Elle se fond dans son environnement en arborant une couleur sable puisqu'elle vit proche des fonds sableux…

720d6a0431 50167006 seiche flamboyante couleursLa seiche flamboyante vit dans les eaux chaudes entre l'Indonésie, la Nouvelle-Guinée et l'Australie. © Iman, Adobe Stock

Grâce à des observations de terrain, des scientifiques américains ont pu savoir dans quelles circonstances la seiche flamboyante montre les magnifiques couleurs qui lui donnent son nom.

Bien plus petit que la femelle, le mâle se pare de rose, de violet et d'orange pour séduire sa dulcinée qui, elle, garde son camouflage.

En plus de sa peau flamboyante, le mâle la courtise grâce à une parade nuptiale sophistiquée, composée de «baisers» et de «danses», lorsque les dents partenaires frottent leurs tentacules.

Le mâle arbore ses couleurs aussi pour effrayer des prédateurs ou impressionner un autre mâle qui courtise la même femelle que lui.

Une seiche flamboyante mâle courtise une femelle. © Murex Dive Records

Julie KERN - © Futura Sciences

La seiche flamboyante. © DiveVideos24

Lire aussi :

Le calmar est capable de modifier son propre code génétique

Le calmar est un animal fascinant, qui ne cesse de surprendre les biologistes marins par ses capacités cognitives. Des chercheurs ont récemment découvert que ce céphalopode est doté d’une autre faculté hors norme: il est capable de modifier son propre code génétique, non seulement dans le noyau des cellules neuronales, mais aussi dans les fibres nerveuses qui conduisent le signal. Une première dans le monde animal. Lire la suite…

L’intelligence des céphalopodes

Ces espèces possèdent trois cœurs, des millions de neurones, un système sensoriel hors normes et une capacité à s’organiser en cité. Découvrez les surprenantes propriétés des céphalopodes, et notamment des calamars, dans ce nouveau billet du blog «Aux frontières du cerveau» (CNRS). Lire la suite…

Évolution des céphalopodes: plus étrange que nous le pensions

Une étude récente et surprenante suggère que les céphalopodes évoluent différemment de presque tous les autres organismes sur la planète. Poulpes, calmars et seiches peuvent en effet modifier régulièrement leurs séquences d’ARN (acide ribonucléique) afin de s’adapter à leur environnement. Lire la suite…

Comment les céphalopodes voient les couleurs... sans les voir

Les céphalopodes sont capables de changer de couleur pour se camoufler alors qu’ils voient en noir et blanc. Comment font-ils ? Lire la suite…

Ajouter un commentaire