Trois fois plus de déchets plastique dans l’océan d’ici 20 ans

Des chercheurs s'intéressant à la pollution plastique estiment, dans une nouvelle étude publiée dans la revue Science, qu'en suivant la trajectoire actuelle, le déversement des déchets plastiques dans les océans devrait atteindre 29 millions de tonnes en 2040, soit trois plus qu'aujourd'hui.

Plastique dechets mer caraibe caroline power photographyUn océan de plastique près des côtes du Honduras dans une zone censée être un refuge pour la biodiversité marine. © Caroline Power Photography

C’est un rapport alarmant qui vient d’être publié dans la revue Science. Plusieurs chercheurs de l’université de Leeds ont modélisé cinq scénarios concernant l’utilisation du plastique, en partant du "business as usual", c’est-à-dire en continuant sur la tendance actuelle, jusqu’à une transformation complète de nos habitudes de consommation et de production. Mauvaise nouvelle : ils ont estimé que si rien ne change, la quantité de plastique dans les océans pourrait tripler d’ici 2040 pour atteindre 29 millions de tonnes.

"Il s'agit de la première évaluation complète de ce que pourrait être la situation dans 20 ans", a expliqué à la BBC, le Dr Costas Velis, co-auteur de l’étude. "Il est difficile d'imaginer une quantité aussi grande, mais si vous pouviez imaginer étaler tout ce plastique sur une surface plane, cela couvrirait 1,5 fois la superficie du Royaume-Uni".

Pire encore, les chercheurs montrent la faible ambition des politiques actuelles de lutte contre le plastique. Ils ont ainsi évalué que même en appliquant les trajectoires de réduction de plastique des gouvernements que sont par exemple l’interdiction des sacs plastiques, des pailles ou encore des cotons-tiges, la pollution de cette matière dérivée du pétrole ne diminuerait que de 7 %.

Changements systémiques

"Le message est qu’il faut être beaucoup plus ambitieux que nous ne le sommes actuellement. Il n’est pas suffisant d’agir sur l’une ou l’autre de ces mesures, il faut agir sur tous les fronts", a réagi dans Le Monde Julien Boucher, directeur d’Environnmental Action (EA), co-auteur de l’étude.

Ainsi, le modèle le plus ambitieux obtient des résultats probants. En agissant sur plusieurs leviers visant à réduire d’un tiers la production de plastique, améliorer la collecte des déchets, augmenter l’utilisation des matériaux alternatifs et en haussant considérablement la capacité de recyclage, les quantités de plastiques rejetées dans les océans pourraient baisser de 80 %. "Les problèmes systémiques nécessitent des changements systémiques", indiquent les auteurs.

Avec cette étude, les chercheurs espèrent servir de guide aux "dirigeants, décideurs, entreprises à la recherche de solutions pour endiguer le flux de plastique dans l’océan". Les effets néfastes de cette pollution sont en effet massifs.

Les auteurs rappellent que près de 700 espèces marines et plus de 50 espèces d’eau douce ont ingéré des microparticules de plastiques, que la pollution bloque les systèmes de traitement des eaux et constitue un terreau fertile pour les vecteurs de maladies.

Marina FABRE - © Novethic

Lire aussi :

Du microplastique dans l'écosystème terrestre de l'Antarctique

Les microplastiques s'infiltrent partout dans les océans du globe: ils polluent même l'un des écosystèmes terrestres les plus reculés, en Antarctique, selon une étude publiée dans la revue Biology Letters. Lire la suite…

Méditerranée: masques et gants jetables polluent déjà les fonds marins

Deux semaines après le début du déconfinement, des masques chirurgicaux et des gants en latex flottent déjà en Méditerranée. L'association Opération Mer Propre s'inquiète de leur prolifération. Lire la suite…

Seuls 10% des plastiques fabriqués dans le monde ont été recyclés

Plus de la moitié de tous les plastiques du monde entier ont été fabriqués depuis l'année 2000, et 10% seulement des 9,2 milliards de tonnes de matières plastiques mises en circulation depuis les années 1950 ont été recyclées, souligne un rapport présenté mardi. Lire la suite…

Déchets plastiques: de grandes multinationales pointées du doigt

Une coalition mondiale d'ONG, Break Free from Plastics, tape fort en dénonçant l'acharnement d'une poignée de multinationales à promouvoir de fausses solutions pour limiter la propagation des dizaines de milliers de déchets plastique qu'elles génèrent par leurs activités. Lire la suite…

Les tortues marines attirées par l’odeur du plastique

Des scientifiques ont découvert une nouvelle raison expliquant pourquoi les tortues mangent du plastique : l'attrait des tortues pour le plastique est non seulement visuel, mais aussi olfactif. Lire la suite…

100 kilos de plastique dans le ventre d’un cachalot

Le mammifère marin est mort après s'être échoué sur la plage d'une île écossaise. Dans son ventre, ce sont 100 kg de filets de prêche et de déchets plastiques qui ont été retrouvés. Lire la suite…

Comment l'ingestion de plastique affecte les oiseaux marins

Des chercheurs ont mené une nouvelle étude sur l'impact de la pollution plastique chez les oiseaux marins. Ils ont constaté que les poussins ayant ingéré du plastique montraient plusieurs modifications et notamment une hausse du niveau de cholestérol. Lire la suite…

Les coraux, malades du plastique

Menacés par le réchauffement climatique, l’acidification des océans, les méthodes de pêche destructives ou le tourisme de masse, les coraux le sont aussi, à grande échelle, par les déchets plastiques polluant les mers. Lire la suite…

Ajouter un commentaire