Les océans sont plus calmes et ce n’est pas une bonne nouvelle

Alors que, sous l'effet du réchauffement climatique, l'atmosphère est de plus en plus agitée, les océans, eux, sont de plus en plus calmes. Une stabilité qui augmente plus vite que les chercheurs ne le pensaient. Et qui n'est pas une bonne nouvelle ni pour la biodiversité ni pour la planète.

Shoot n design 71270 unsplash 1100x715Illustration © Unsplash / Shoot N' Design

Avec le réchauffement climatique, notre atmosphère devient de plus en plus instable. Pour les océans, c'est le phénomène inverse qui se passe. Nos océans deviennent même plus stables encore que ne l'avaient initialement pensé les scientifiques, nous apprennent aujourd'hui des chercheurs de la PennState University (États-Unis).

Malheureusement, ce n'est pas une bonne nouvelle.

Rappelons que dans les océans, les masses d'eau sont disposées en couches, en strates de températures et de densités différentes.

Or lorsque l'océan est stable, ces couches ne se mélangent plus. L'eau fraîche et oxygénée du fond ne remonte plus et n'apporte plus ni oxygène ni nutriments aux eaux de surface.

Ces dernières, de leur côté, ne peuvent plus absorber le dioxyde de carbone (CO2) de l'atmosphère et le faire couler dans les profondeurs.

2020 10 05 12h44 03

La stratification de l’océan mauvaise pour le réchauffement climatique

À l'origine du phénomène: le réchauffement des eaux de surface et la fonte des glaciers. Température de surface et salinité de profondeur - car les glaciers qui fondent apportent de l'eau douce à l'eau salée des océans - plus élevées entraînent une plus grande stratification des océans.

«La capacité des océans à atténuer le réchauffement climatique est rendue plus difficile lorsqu'il y a moins de mélanges , explique Michael Mann, chercheur en sciences de l'atmosphère dans un communiqué.

Moins de mélanges descendants des eaux qui se réchauffent signifie que la surface de l’océan se réchauffe encore plus rapidement, conduisant, par exemple, à des ouragans plus puissants. Les modèles climatiques mondiaux sous-estiment ces tendances».

Nathalie MAYER - © Futura Sciences

Lire aussi :

Les capacités d’absorption du CO2 par l'océan sous-estimé

Chaque année, les océans absorbent des milliards de tonnes de dioxyde de carbone (CO2). Ils jouent ainsi un rôle important dans la régulation de la quantité de ce gaz à effet de serre dans notre atmosphère. Et une étude suggère aujourd'hui que les chercheurs ont largement sous-estimé les capacités de ce gigantesque puits de carbone. Lire la suite…

L’acidification des océans menace la faune marine

Les océans deviennent plus acides en raison de l’augmentation du CO2 dans l’atmosphère. Le phénomène se répercute sur la faune marine menaçant certains milieux et espèces de disparition. Lire la suite…

Océan: le phytoplancton subit un déclin inquiétant

Pour absorber le CO2 atmosphérique, pour produire de l'oxygène ou encore parce que c'est le premier maillon de la chaîne alimentaire marine, le phytoplancton est indispensable à la vie. Or, des chercheurs notent aujourd'hui que sa productivité décline depuis le début de l'ère industrielle. Lire la suite…

Les émissions de CO2 altèrent l’odorat des poissons

Les émissions de CO2 s’intensifient et les poissons en perdent leur flair, essentiel pour détecter la présence de prédateurs et rechercher de la nourriture. Une étude britannique montre que si les émissions continuent de croître au rythme actuel, les poissons relâchent leur vigilance et se mettent en danger. Lire la suite…

L’acidification des océans inquiète les scientifiques

C’est indéniable, le réchauffement climatique a un impact sur notre environnement. Et l’excès de dioxyde de carbone (CO2) n’épargne pas nos océans. Ce gaz carbonique rend l’eau plus chaude mais surtout plus acide. Un phénomène qui pourrait avoir des effets très négatifs sur les écosystèmes marins. Lire la suite…

Ajouter un commentaire