Des bébés phoques repérés dans le Finistère

L’équipe du Parc naturel marin d’Iroise a repéré des blanchons sur les côtes du Finistère, à la mi-octobre 2020. De son côté, Océanopolis a ramené à Brest, pour le soigner, un jeune mâle «en difficulté» trouvé sur une plage du Sud-Finistère.

2020 11 01 17h10 13L’un des blanchons aperçus par l’équipe du Parc naturel marin d’Iroise dans l’archipel de Molène. © Jean-Philippe COEFFET / Office français de la biodiversité

«Les premiers blanchons sont arrivés !» C’est avec ces mots que l’équipe du Parc naturel marin d’Iroise a annoncé la jolie nouvelle sur leur page Facebook, à la mi-octobre 2020.

«Grâce à la pose de balises sur certains animaux, nous savons que leurs mères ne sont pas bretonnes ! Elles viennent probablement des colonies britanniques», explique l’organisme. «Ces jeunes sont allaités pendant trois semaines. Ils apprennent ensuite à pêcher seuls dans une mer parfois agitée.»

2020 11 01 17h16 39

De son côté, l’aquarium de Brest, Océanopolis, a annoncé avoir accueilli un jeune phoque « en difficulté », trouvé sur une plage du Sud-Finistère. « Affaibli et amaigri (13.5 kg), il passera quelques semaines en soins avant de regagner son milieu naturel. »

Des phoques sur les plages en hiver

Le Parc naturel marin d’Iroise rappelle que: «À l’automne et en hiver, il arrive que des jeunes individus viennent sur les plages. Pas de panique, c’est normal ! Ils ont juste besoin de se reposer.»

Et Océanopolis précise : «En France, toutes les espèces de mammifères marins sont protégées. Si vous avez la chance de rencontrer un pinnipède hors de l’eau en train de se reposer, ayez en tête qu’il s’agit d’un comportement naturel de l’animal. Un phoque peut passer de longues périodes hors de l’eau. Dans le cas d’un jeune phoque seul sur une plage, il est nécessaire d’être encore plus prudent et de ne surtout pas tenter de le remettre à l’eau.»

2020 11 01 17h20 24

«C’est un animal sauvage»

Que faut-il faire, alors, si l’on voit un phoque sur une plage ? «Ne cherchez surtout pas à le remettre à l’eau, tenez votre chien en laisse et tenez-vous à distance, ne le touchez pas. C’est un animal sauvage», explique le Parc naturel marin d’Iroise.

Le meilleur comportement à adopter est de l’observer à distance. Si l’animal vous semble en difficulté, contactez rapidement l’Association de conservation des mammifères et oiseaux marins de Bretagne au 02 98 34 40 51 ou 02 98 34 40 40 (7 J/7 et 24 heures/24).

Julie DURAND - © Ouest France

Ajouter un commentaire