Elles manquent de se faire avaler par une baleine

Deux Américaines ont eu la peur de leur vie. Une baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) en chasse a bien failli les engloutir, elles, ainsi que leur kayak.

2020 11 08 18h03 14

Deux kayakistes ont été surprises par une baleine aux Etats-Unis (capture d'écran). © KMPHFOX26

"Oh non ! C'est trop proche"

Julie McSorley et Liz Cottriel avaient décidé de faire un peu de kayak et d'observer tranquillement les baleines. Elles ont été servies. Les cétacés géants se trouvaient à neuf mètres d'elles quand des poissons sont venus se positionner à proximité de l'embarcation. 

"J'ai vu la grosse boule d'appât sortir de l'eau. J'ai vu la baleine remonter, relate à Fox News Julie McSorley. J'ai pensé, 'Oh non ! C'est trop proche'". Et c'était surtout trop tard.

Une baleine en chasse a ouvert son immense gueule pour se nourrir du banc de poissons... et a soulevé en prime le kayak. Finalement plus de peur que de mal: l'embarcation et ses deux occupantes sont remontés à la surface indemnes, la baleine ayant rapidement arrêté son action.

"Nous sommes revenus à la voiture, j'ai secoué ma chemise et un tas de poissons en est sorti", se remémore Liz Cottriel.

Ils manquent de se faire avaler par une baleine

Une distance de sécurité à respecter

Le whale watching est une activité touristique en plein essor, basée sur l'observation des baleines. De nombreux pays ou institutions ont donc dû définir des règles pour empêcher les accidents mais aussi la perturbation des cétacés.

C'est le cas de l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOOA). "Bien qu'il puisse être tentant d'essayer de se rapprocher de ces animaux marins, il est toujours préférable de les observer à une distance sûre et respectueuse pour leur sécurité - et la vôtre", met-elle en garde sur son site internet.

Concernant les baleines, l'agence américaine demande de ne pas s'approcher à moins de 90 mètres. Les navires ne peuvent pas s'approcher davantage et doivent ralentir à proximité des animaux.

"Ne nagez pas, ne montez pas, ne caressez pas, ne touchez pas et n'essayez pas d'interagir avec des mammifères marins ou des tortues de mer à l'état sauvage", met en garde la NOOA qui précise que la loi peut varier suivant les États.

En France de telles mesures existent également, notamment à La Réunion. Par exemple, l'arrêté du 20 juillet 2020 indique que lorsqu'un "navire en activité d'observation de cétacés se trouvent à une distance de 100 mètres ou moins d'une ou plusieurs baleines (...) son moteur est mis au point mort".

L'île s'est également dotée d'une charte d'approche et d'observation responsables qui encourage les comportements les plus respectueux et qui constitue un outil supplémentaire aux arrêtés signés par le préfet.

Elle recommande par exemple une distance de 100 mètres pour l'observation des baleines et a pour mot d'ordre: vigilance, attitude respectueuse et responsable.

De quoi éviter de se faire happer par une baleine en chasse.

Anne-Sophie TASSART - © Sciences et Avenir

Ajouter un commentaire