Changement profond de la circulation de l'océan Atlantique

Pour la première fois depuis 10.000 ans la circulation de l’océan Atlantique subit un changement profond.

Changements ocean 750x400

Illustration. © Shutterstock

Bien qu’il puisse donner une image d’imposante stabilité, l’océan est l’un des systèmes terrestres les plus sensibles au changement climatique. Depuis la fin de l’holocène, il y a environ 10.000 ans, les océans ont montré une relative stabilité.

Mais une analyse récente de micro-organismes fossiles tapissant le fond océanique a montré que les changements dans les courants océaniques atlantiques ont entraîné d’importantes conséquences pour les écosystèmes de l’océan Atlantique Nord, brisant ainsi une stabilité écosystémique qui perdurait depuis cette époque.

C’est la découverte d’une nouvelle étude menée par un groupe de recherche financé par le projet ATLAS et publié dans la revue Geophysical Research Letters. Ce changement a déjà provoqué des tensions politiques alors que les poissons migrent vers des eaux plus froides.

Le climat a été assez stable au cours des 12’000 ans environ depuis la fin de la dernière période glaciaire, une période connue sous le nom d’holocène. On pense que cette stabilité est ce qui a permis à la civilisation humaine de vraiment démarrer.

Dans l’océan, les principaux courants étaient également relativement stables pendant l’holocène. Ces courants ont des cycles naturels, qui affectent les organismes marins, y compris le plancton, les poissons, les oiseaux marins et les baleines.

Pourtant, le changement climatique dans l’océan devient apparent. Les récifs coralliens tropicaux blanchissent, les océans deviennent plus acides à mesure qu’ils absorbent le carbone de l’atmosphère et des espèces comme le hareng ou le maquereau se déplacent vers les pôles.

Mais il semble toujours y avoir une opinion dominante selon laquelle peu de changements océaniques ont eu lieu ; dans notre esprit, les impacts vraiment importants se limitent à l’avenir.

Étudier les fossiles de foraminifères pour déterminer l’évolution des océans

Pour remettre en question ce point de vue, les auteurs ont dû rechercher des endroits où les fossiles des fonds marins ont non seulement couvert en détail l’ère industrielle, mais aussi remonté à plusieurs milliers d’années.

Et ils ont trouvé la bonne parcelle de fond marin juste au sud de l’Islande, où un important courant d’eau profonde provoque l’accumulation de sédiments en grande quantité.

Site echantillonsCarte indiquant le site de prélèvement des échantillons. © Peter SPOONER

Pour obtenir les échantillons fossiles, ils ont prélevé des carottes de sédiments, ce qui implique d’envoyer de longs tubes en plastique au fond de l’océan. Les sédiments les plus profonds contiennent les fossiles les plus anciens, tandis que les sédiments de surface contiennent des fossiles qui se sont déposés au cours des dernières années.

L’une des façons les plus simples de déterminer à quoi ressemblait l’océan dans le passé est de compter les différentes espèces de minuscules planctons fossiles que l’on peut trouver dans ces sédiments.

Différentes espèces aiment vivre dans des conditions différentes. Les chercheurs ont examiné un type appelé foraminifères, qui ont des coquilles de carbonate de calcium.

Des changements notables dans le système circulatoire de l’Atlantique Nord

Une récente étude mondiale a montré que les distributions modernes de foraminifères sont différentes de celles du début de l’ère industrielle. Le changement climatique a clairement déjà un impact.

De même, l’idée selon laquelle les courants océaniques modernes ressemblent à ceux des deux derniers milliers d’années a été contestée par des travaux de la même équipe en 2018, qui ont montré que la circulation de la bande transporteuse thermohaline était à son plus faible depuis 1500 ans.

Changement courantsGraphiques indiquant les différents changements abrupts observés dans la circulation océanique de l’Atlantique Nord. © Peter T. SPOONER et al. 2020

Ce nouveau travail s’appuie sur ces données et suggère que la circulation de surface de l’Atlantique Nord moderne est différente de tout ce qui a été vu au cours des 10.000 dernières années.

Les effets de la circulation inhabituelle peuvent être trouvés à travers l’Atlantique Nord. Juste au sud de l’Islande, une réduction du nombre d’espèces de plancton d’eau froide et une augmentation du nombre d’espèces d’eau chaude montrent que les eaux chaudes ont remplacé les eaux froides riches en nutriments.

Les conséquences de la modification des courants océaniques atlantiques

Les chercheurs pensent que ces changements ont également conduit à un déplacement vers le nord des principales espèces de poissons comme le maquereau, qui suscite déjà des duels politiques alors que différentes nations se disputent les droits de pêche.

Plus au nord, d’autres preuves fossiles montrent que plus d’eau chaude a atteint l’Arctique depuis l’Atlantique, contribuant probablement à la fonte de la glace de mer.

Plus à l’ouest, un ralentissement de la circulation des convoyeurs atlantiques signifie que les eaux ne se réchauffent pas autant que nous l’attendions, tandis que plus à l’ouest près des États-Unis et du Canada, le courant chaud du golfe semble se déplacer vers le nord, ce qui aura des conséquences profondes pour les pêcheries.

L’une des façons dont ces systèmes de circulation peuvent être affectés est lorsque l’Atlantique Nord devient moins salé. Le changement climatique peut provoquer cela en augmentant les précipitations, en augmentant la fonte des glaces et en augmentant la quantité d’eau sortant de l’océan Arctique.

La fonte après le pic du petit âge glaciaire au milieu des années 1700 peut avoir déclenché un apport d’eau douce, provoquant certains des premiers changements que nous avons constatés, le changement climatique moderne aidant à propulser ces changements au-delà de la variabilité naturelle de l’holocène.

Thomas BOISSON - © Trust My Science

Lire aussi :

L'Atlantique nord colonise l'océan Arctique

Vers une disparition du Gulf Stream ?

Atlantique : la circulation des courants perturbée

Comment les courants océaniques influencent-ils le climat européen ?

Ajouter un commentaire