L'Océan à la bouche

22 juin

  • Les bacs à marée, pour faire du bien à nos plages

    C’est une idée toute simple, qui fait du bien à la planète : profiter de nos balades en bord de mer pour collecter les déchets polluants d’origine humaine. Avec plus de 150 « bacs à marée » accessibles sur les plages françaises, la coopérative TÉO œuvre pour une écologie résiliente et participative.
  • L’acidification de l’océan Arctique plus importante que prévu

    Des chercheurs ont étudié l’acidification future de l’océan Arctique en appliquant une nouvelle technique d’analyse des simulations climatiques. Ils ont ainsi pu mettre en évidence une relation entre la densité des eaux de surface de l'Arctique et son acidification future.
  • Australie: découverte d’énormes rivières sous-marines

    C’est la plus importante découverte océanographique du XXIe siècle. Une équipe de chercheurs australiens a publié les résultats d’une étude qui montre l’existence d’un immense réseau de rivières sous-marines autour des côtes australiennes et qui auraient un impact non négligeable sur l’environnement océanique.
  • Le braconnage de tortues marines explose à Mayotte

    Les carapaces s’accumulent sur les plages de Mayotte, confrontée à un pic de braconnage de tortues durant la période du confinement. Pouvoirs publics et associations peinent à enrayer le phénomène mais des initiatives récentes pourraient changer la donne.
  • Lutte contre le réchauffement: les herbiers marins sous-estimés

    Bien qu’ils ne couvrent que 0,1 % du fond marin, ils stockent jusqu’à 18 % du carbone absorbé par les océans. Un nouveau rapport souligne la nécessité de préserver et de restaurer les herbiers marins afin de renforcer la résilience face au changement climatique et aux catastrophes naturelles.