Les tortues marines ont un piètre "GPS", et pourtant…

Elles ont beau réaliser des prouesses de navigation, les tortues marines ont un sens de l'orientation très approximatif. Un constat établi dans une étude scientifique parue dans la revue Current Biology.

Tortue verteLa tortue verte, Chelonia mydas, est présente dans les océans du monde entier. Elle est en danger d'extinction, selon l'UICN. © Mark CONLIN / VW PICS/UIG via Getty Image.

Ça bluffait Darwin. Les tortues marines ont cet incroyable talent de parvenir à retrouver leur propre lieu d'éclosion pour y pondre leurs œufs, malgré les milliers de kilomètres à parcourir.

Elles ont pourtant un sens de l'orientation très approximatif. "Un système de navigation rudimentaire", décrivent des chercheurs internationaux dans une étude parue dans la revue Current Biology.

Sans boussole dernier cri, elles s'écartent parfois beaucoup de leur chemin avant de rectifier le cap.

Pour parvenir à ce constat, une équipe de scientifiques a suivi par satellite – entre 2012 et 2018 – 33 tortues vertes (Chelonia mydas, "en danger d’extinction" selon l'UICN) migrant depuis leurs plages de nidification sur l'île de Diego Garcia (océan Indien) jusqu'à leurs sites d'alimentation dans l'ouest de l'océan Indien, dont beaucoup de confettis insulaires isolés.

Il est apparu que 28 des 33 spécimens ne se réorientaient pas quotidiennement.

Gr1Migrations de tortues vertes après la nidification. © Current Biology

Les tortues ont parfois dévié de plusieurs centaines de kilomètres avant de corriger leur direction, souvent en pleine mer. "Nous avons été surpris de constater qu'elles avaient tant de mal à trouver leur chemin vers de petites cibles", explique dans un communiqué le professeur Graeme C. Hays (université australienne Deakin), co-auteur de l'étude.

"Souvent, elles nageaient bien loin de leur route et parfois elles passaient de nombreuses semaines à chercher des îles isolées."

Des milliers de kilomètres à parcourir

"Nous avons également été étonnés par la distance parcourue par certaines tortues de mer, ajoute-t-il. Six d'entre elles ont nagé plus de 4 000 kilomètres jusqu'à la côte est de l'Afrique, du sud du Mozambique au nord de la Somalie.

Suivi de l'animation pour la migration des tortues. © Current Biology

Ainsi, ces tortues effectuent des migrations allers-retours de plus de 8 000 kilomètres vers et depuis leurs plages de nidification dans l'archipel des Chagos."

Ces résultats confirment l'idée que les tortues de mer utilisent un véritable système de navigation, en s'appuyant vraisemblablement sur le champ géomagnétique terrestre ainsi que sur des indices visuels et olfactifs.

Ils démontrent aussi qu'elles savent se réorienter en pleine mer, preuve selon les chercheurs qu'elles se fient à une forme de GPS interne, mais que ce dernier manque de finesse.

Léia SANTACROCE - © GEO

Lire aussi :

Une tortue marine vient pondre ses œufs à Fréjus

Une tortue caouanne est venue pondre ses œufs au beau milieu de la plage des Sablettes, la grande plage publique au cœur de Fréjus, dans le Var. Lire la suite…

Le braconnage de tortues marines explose à Mayotte

Les carapaces s’accumulent sur les plages de Mayotte, confrontée à un pic de braconnage de tortues durant la période du confinement. Pouvoirs publics et associations peinent à enrayer le phénomène mais des initiatives récentes pourraient changer la donne. Lire la suite…

Relâchée d'un aquarium elle réalise un périple de 37.000 km

Des scientifiques ont annoncé qu'une tortue caouanne prénommée Yoshi avait réalisé un voyage de 37.000 kilomètres entre l'Afrique du Sud et la côte ouest de l'Australie. Un périple inattendu pour cette femelle relâchée en décembre 2017 après avoir passé vingt ans dans un aquarium. Lire la suite…

Les tortues marines attirées par l’odeur du plastique

Des scientifiques ont découvert une nouvelle raison expliquant pourquoi les tortues mangent du plastique : l'attrait des tortues pour le plastique est non seulement visuel, mais aussi olfactif. Lire la suite…

Le dilemme des tortues luth face au changement climatique

Des scientifiques, aidés par Greenpeace, ont équipé dix tortues luth de balise Argos pour suivre leurs migrations. De la Guyane, où elles pondent, jusqu’à leurs zones d’alimentation. Résultat : Elles parcourent bien plus de distance qu’il y a dix ans. Au péril de l’espèce ? Lire la suite…

Ajouter un commentaire