Découverte de Quatre nouvelles espèces de requins-marcheurs

La grande majorité des requins nagent pour se déplacer, mais certaines espèces peuvent utiliser des moyens de locomotion plus singuliers. C'est le cas des requins-marcheurs, c'est-à-dire des requins utilisant leurs nageoires comme des membres pour se déplacer dans les fonds marins. Et récemment, c'est quatre nouvelles espèces de requins-marcheurs que des biologistes marins australiens ont découvert.

Requins marcheurs 750x400Requin-marcheur © Mark ERDMANN

Contrairement à leurs cousins ​​plus grands, les membres de ces espèces nouvellement découvertes de requins-marcheurs passent leur temps à se promener doucement le long des récifs coralliens sur quatre nageoires plates. Ou, du moins, c’est ce qu’ils faisaient lorsque les chercheurs les ont repérés dans les eaux peu profondes du nord de l’Australie.

Dans un article publié dans la revue Marine & Freshwater Research, les biologistes marins ont déclaré que les quatre nouvelles espèces de requins ambulants étaient les espèces de requins les plus récemment évolués connus, s’étant développés après s’être séparées de leur ancêtre commun le plus proche il y a environ 9 millions d’années.

Requins-marcheurs : des caractéristiques uniques pour un avantage évolutif certain

«Avec moins d’un mètre de long en moyenne, les requins-marcheurs ne présentent aucune menace pour les humains, mais leur capacité à résister à des environnements pauvres en oxygène et à marcher sur leurs nageoires leur donne un avantage remarquable sur leurs proies, des petits crustacés et mollusques» expliquent les chercheurs.

Requin sol

Requin Sol © Mark ERDMANN

Ces caractéristiques uniques ne sont pas partagées avec leurs plus proches parents, les requins-chabots, ou des parents plus éloignés dans l’ordre des requins tapis, y compris les requins-baleines. Les quatre nouvelles espèces ont presque doublé le nombre total de requins marcheurs connus, amenant le total à neuf. Les chercheurs ont déclaré qu’ils vivent dans les eaux côtières du nord de l’Australie et de l’île de Nouvelle-Guinée et occupent leur propre région distincte.

Mieux comprendre l’évolution des requins-marcheurs

«Nous avons estimé le lien entre les espèces sur la base de comparaisons entre leur ADN mitochondrial qui est transmis à travers la lignée maternelle. Cet ADN code pour les mitochondries, qui sont les parties des cellules qui transforment l’oxygène et les nutriments des aliments en énergie pour les cellules».

Les données suggèrent que la nouvelle espèce a évolué après que les requins se sont éloignés de leur population d’origine, se sont génétiquement isolés dans de nouvelles zones et se sont développés en de nouvelles espèces.

Thomas BOISSON - © Trust my science

Cette vidéo montre un requin-marcheur (requin-chabot) en train de se déplacer sur le fond océanique :

Lire aussi :

La mystérieuse espèce d’orque (vidéo)

Une nouvelle espèce de requin brillant dans le noir

Des animaux marins inconnus découverts au Costa Rica

Découverte inattendue d’une nouvelle espèce de requin

Ajouter un commentaire