Arctique : une nouvelle voie commerciale très convoitée

Avec la fonte des glaces, une voie stratégique de navigation se dégage. Les États-Unis, la Chine et la Russie entendent bien imposer leur domination sur l'Arctique... et tant pis pour les ours, phoques, pingouins et baleines !

Avec ses 3 000 habitants, Kirkenes est une petite ville de l'extrême nord de la Norvège. Si son port est pris dans la banquise une bonne partie de l'année, il l'est de moins en moins à cause du réchauffement climatique.

Chaque hiver, la couche de glace se forme de plus en plus tard, alors, le dégagement des accès commence plus tôt dans la saison. La banquise fond et l'Arctique est de plus en plus accessible.

Donald Trump proposait d'acheter le Groenland

Ce territoire à l'extrême nord du globe est désormais très convoité par trois grandes puissances: les États-Unis, la Chine et la Russie.

Le maire de Kirkenes reçoit régulièrement des délégations de Chinois. Un itinéraire bis, plus court, rendu possible par la fonte des glaces, aiguise les tensions.

En août 2019, Donald Trump proposait même d'acheter le Groenland, un territoire qui dépend du Danemark. Un bel exemple de la convoitise que suscite cette région.

© francetvinfo

Lire aussi :

La fonte du Groenland: "ça fait peur"

Davantage d'algues rouges dans un Arctique plus chaud

Fonte de l’Arctique: une boîte de Pandore climatique et sanitaire

Danger écologique: ouverture de la route du Nord de l'Arctique

Ajouter un commentaire