Les oiseaux de mer aussi savent utiliser des outils (vidéo)

Dans la nature, peu d'animaux sont connus pour utiliser des outils. Mais des chercheurs en élargissent aujourd'hui le nombre. Pour la première fois, ils ont observé des macareux, des oiseaux de mer, se servant de brindilles pour se gratter.

MacareuxÀ plusieurs centaines de kilomètres de distances et à plusieurs années d’intervalle, des macareux ont été observés en train de se servir d’outils. De brindilles pour se gratter plus exactement. Une première pour un oiseau de mer. © Thierry LUBAR / Adobe Stosk

Cela fait des millions d'années que les êtres humains utilisent des outils pour accomplir diverses tâches quotidiennes. Mais les animaux qui ont appris à faire de même restent rares. Et aujourd'hui, des chercheurs publient une vidéo montrant pour la première fois un oiseau de mer - un macareux plus exactement - se servant d'une brindille pour gratter son plumage.

Ce comportement avait déjà été observé en 2014, sur une île isolée au large des côtes du pays de Galles, chez un macareux moine.

Mais les chercheurs de l'université d'Oxford (Royaume-Uni) n'avaient alors aucun moyen d'enregistrement à portée de main. Cette fois, c'est une caméra à détecteur de mouvement placée sur l'île de Grimsey, au nord de l'Islande - à plus de 1.600 kilomètres du premier oiseau, donc -, qui a surpris le macareux en pleine opération de grattage.

Un «soin du corps» extrêmement rare

D'autres oiseaux ont déjà été surpris en train de recourir à des outils. Des corbeaux - certains ont même appris à fabriquer des outils - ou même des vautours. Mais jusqu'alors, aucun oiseau de mer.

Ce que les chercheurs pensaient normal compte tenu notamment de la taille réduite de leur cerveau.

Pourtant les images prises par les chercheurs montrent que non seulement les macareux utilisent des outils, mais en plus, ils semblent se livrer à des sortes de «soins corporels», ce qui est extrêmement rare chez les oiseaux sauvages.

«Les tiques sont nombreuses, en été, sur cette île islandaise», explique Dora Biro, comportementaliste animale à l'université d'Oxford. «Se gratter avec une brindille pourrait aider les macareux à s'en débarrasser plus efficacement.»

Nathalie MAYEUR - © Futura Sciences

Lire aussi :

Comment l'ingestion de plastique affecte les oiseaux marins

Les manchots bossent (aussi) pour les autres (Vidéo)

La pêche industrielle affame les oiseaux de mer

Ajouter un commentaire