Comment le bruit sous l’eau impacte les cétacés

Trafic maritime, sonar, activités pétrolières… le bruit sous l’eau est omniprésent. Cette pollution sonore peut avoir des conséquences graves sur les cétacés.

Sous l’eau, il y a du bruit. Beaucoup de bruit. La circulation des navires, les exercices militaires, les forages pétroliers… génèrent une pollution sonore permanente et invisible.

Selon les spécialistes, elle équivaudrait à celle du trafic autoroutier. Alors même si ce bruit n’est pas intense en termes de décibels, il perturbe néanmoins les espèces qui vivent sous l’eau. Et notamment les cétacés qui utilisent énormément le son pour communiquer, se déplacer ou se nourrir.

Résultat : le bruit d’un sonar ou d’un Jet-Ski par exemple peuvent perturber ces animaux, au même titre que la présence d’un prédateur.

Les conséquences peuvent alors être graves : échouages, division d’un groupe d’animaux, accident de décompression. Et même si ce problème est mis en avant depuis 2008 par une directive européenne, il reste encore considéré comme secondaire.

Joséfa LOPEZ - © Le Monde

Ajouter un commentaire