Un plan pour «sauver l’océan» en dix ans

102 organisations environnementales — dont Seas At Risk, BirdLife Europe, ClientEarth, Oceana, Surfrider Foundation Europe et WWF — ont publié «un plan européen de sauvetage des océans à horizon 2030, pour mettre fin à la dégradation et à la pollution de l’océan et des zones côtières».

Arton19517 06fbd© Pixabay (CCO)

Parmi les préconisations des ONG :

- Une protection forte ou complète d’au moins 30% de l’océan d’ici à 2030, à travers la création de réserves marines ;

- Une transition complète vers la pêche sélective. Pour Bruna Campos, membre de BirdLife, «il s’agit de restaurer activement nos fonds marins et de mettre fin aux pratiques de pêche destructrices qui ont lieu actuellement. Il est incompréhensible que les navires de pêche soient encore autorisés à capturer des dauphins, des oiseaux de mer et des tortues de mer» ;

- Un océan sans pollution (plastiques, produits chimiques, mais aussi bruit sous-marin ou rejets d’hydrocarbures en mer) ;

- Une organisation des activités humaines qui permette la restauration des écosystèmes marins.

Les ONG espèrent profiter de la Semaine de l’océan du 3 au 9 février 2020 afin de diffuser leur manifeste.

Plan européen de sauvetage des océans à horizon 2030

© Reporterre

Ajouter un commentaire