Australie : Une raie Manta rose immortalisée

Au large de l’île Lady Elliot en Australie, un photographe a eu la surprise de tomber sur une raie Manta au ventre rose. Observé depuis 2015, le spécimen serait le seul connu au monde pour arborer une telle couleur.

2020 02 26 11h51 56En plongeant au large de l’île australienne Lady Elliot, le photographe Kristian Laine a rencontré un spécimen insolite de raie manta au ventre... rose. © Kristian Laine

Avec leurs ailes aussi immenses que gracieuses, les raies Manta sont des poissons magnifiques à observer nager. Mais c’est un spécimen plus insolite que le photographe Kristian Laine a croisé au large de l’Australie. Alors qu’il plongeait dans les profondeurs de l’île Lady Elliot, dans la Grande barrière de corail, il a eu la surprise de tomber sur une raie Manta au ventre entièrement… rose.

"Au début, j’étais très troublé. Quand j’ai parcouru mes photos sur mon appareil juste après la rencontre, je regardais à travers mon viseur et j’ai trouvé bizarre que l’une des raies apparaisse rose. Elle était au milieu d’un groupe de sept autres raies", a expliqué Kristian Laine au site Australian Geographic. "J’ai pensé que mon flash avait fait des siennes et rendu la raie rose".

Ce n’est qu’après avoir aperçu une photo d’une raie Manta rose sur le panneau d’un restaurant que le photographe a réalisé qu’il n’y avait là aucune supercherie. "J’ai pensé que c’était une blague jusqu’à ce que je file vérifier les motifs au niveau du ventre [du poisson] sur mon appareil", a-t-il ajouté pour Science Alert. Son flash n’y était pour rien, cette raie Manta de récif (Mobula alfredi) était bien rose là où ses congénères sont généralement blancs, noirs ou un peu des deux.

2020 02 26 11h56 56© Kristian Laine

Un mâle surnommé "Inspector Clouseau"

Kristian Laine a fini par apprendre qu’il n’était pas le premier à avoir vécu une telle rencontre. Ce spécimen de plus de trois mètres a été repéré pour la première fois en 2015 par un moniteur de plongée, Ryan Jeffery.

Depuis, il s’est montré plutôt rare, apparaissant moins d’une dizaine de fois. Ce qui ne l’a pas empêché d’hériter d’un surnom : "Inspector Clouseau", en référence au célèbre personnage de La Panthère rose.

Malgré sa nature discrète, son cas insolite a intrigué des scientifiques qui sont partis à sa recherche pour en avoir le cœur net. L’équipe du groupe australien Project Manta n’a pas mis longtemps avant de confirmer que la couleur de ce mâle adulte était bien réelle. Son origine a, en revanche, été plus complexe à élucider. Dans un premier temps, les chercheurs ont pensé qu’elle était due à une infection de la peau.

Après avoir réalisé une biopsie en 2016, ils ont finalement écarté cette hypothèse. La stabilité de la couleur et la présence permanente d’une tache blanche au niveau du ventre (visible sur les photos) ont suggéré que cette particularité n’est pas non plus liée à l’alimentation de l’animal. Comme c’est le cas par exemple des flamants qui deviennent roses via la consommation de petits crustacés.

Un rose bonbon dû à une mutation génétique ?

Aujourd’hui, les spécialistes pensent plutôt qu’Inspecteur Clouseau serait porteur d’une mutation génétique affectant le pigment responsable de la couleur de la peau, la mélanine. "La théorie actuelle est qu’il s’agit juste d’une expression différente et unique de la mélanine, mais cela reste à confirmer", a expliqué l’écologue Asia Haines, membre du Project Manta citée sur Facebook.

Les mutations génétiques affectant la mélanine sont rarement observées mais pas méconnues dans le règne animal. C’est ce même mécanisme qui est à l’origine de l’albinisme qui cause une absence de pigmentation de la peau et des poils. C’est également une mutation génétique qui est responsable du mélanisme qui donne naissance à des individus plus ou moins noirs.

Dans le cas d’Inspector Clouseau, il s’agirait d’une particularité plus méconnue appelée érythrisme, selon Solomon David, écologue aquatique de la Nicholls State University en Louisiane. Celle-ci provoque l’apparition d’une pigmentation rougeâtre voire rose sur tout le corps de l'animal ou sur certaines zones spécifiques.

"Ayant vu d'autres mutations liées à la pigmentation chez des poissons, il n'est pas complètement inattendu que cela existe, mais c'est très sympa à voir malgré tout", a confié le spécialiste au National Geographic. En plus d'être inédit. Le mâle serait en effet la seule raie Manta à ce jour connue pour arborer une couleur rose bonbon.

"Il était très calme, il m'a juste laissé être là"

Si ces défauts de pigmentation peuvent donner à voir de magnifiques spécimens, ils s'avèrent souvent délétères pour ces derniers. Les animaux albinos par exemple, sont généralement bien plus visibles dans leur environnement, ce qui peut rendre les proies plus vulnérables et peut empêcher les prédateurs de chasser. Autant de difficultés qui affectent directement leur espérance de vie.

Inspector Clouseau lui, ne semble toutefois pas souffrir de sa particularité comme ont pu le constater les chercheurs qui le suivent depuis plusieurs années. Ceci s'expliquerait en partie par sa taille imposante : avec une envergure maximale de 5 mètres et une masse pouvant dépasser la tonne, la raie Manta de récif fait partie des plus grandes espèces de ces poissons cartilagineux.

2020 02 26 11h58 29© Kristian Laine

Une chose est sûre, la rencontre colorée avec ce spécimen unique laissera un souvenir vibrant à Kristian Laine. "Il était très calme, il m'a juste laissé être là" à proximité de lui, s'est ému le photographe. "Quand j'ai réalisé plus tard ce à quoi j'avais assisté, j'étais tellement content - je n'arrivais pas à croire à quel point le moment que j'avais vécu était rare".

2020 02 26 12h15 52

 

Émeline FÉRARD - © GEO

Lire aussi :

Le retour de Migaloo la baleine blanche (vidéo)

Ajouter un commentaire