Pourquoi de grands requins blancs se rassemblent dans l’Atlantique ?

Un groupe exceptionnellement important de grands requins blancs a été repéré au large de la côte sud-est des États-Unis. Les océanographes ne s’expliquent pas leur présence dans ce secteur.

Image 1024 1024 14162354Un rassemblement inhabituel de grands requins blancs au large des côtes sud-est américaines intrigue les scientifiques. © Monterey Bay Aquarium

Des océanographes de l’organisation non-gouvernementale Ocearch étudient actuellement une zone de l’océan Atlantique située le long de la côte américaine, entre la Caroline du Nord et la Caroline du Sud. Cette zone attire étrangement des masses de grands requins blancs. Et les chercheurs ne s’expliquent pas pourquoi.

Sur sa page Facebook, le groupe de recherche océanographique qui suit habituellement les grands requins blancs et d’autres grandes espèces marines, a posté une capture d’écran de son traqueur de requins, en date du 8 février.

On y devine un rassemblement de squales près de la frontière entre la Caroline du Nord et la Caroline du Sud. À en croire le traqueur, on peut également en voir dans le golfe du Mexique, mais pas du tout entre les deux zones ce qui intrigue les scientifiques.

Image 1024 1024 14162355Les chercheurs d’Ocearch ont publié une capture d’écran de leurs traqueurs sur leur page Facebook. © capture Facebook / Ocearch

Sur la même page Facebook en date du 12 février, le traqueur montre au moins 16 grands requins blancs près de la frontière entre la Caroline du Nord et la Caroline du Sud, et quelques autres qui rôdent autour des États.

Parmi eux figurent certains des plus grands requins suivis par Ocearch, dont un mâle adulte de 4,36 mètres appelé «Murdoch» et un autre de 3,8 mètres surnommé «Vimy».

Que se passe-t-il ?

Les grands requins blancs (Carcharodon carcharias) sont présents dans de nombreuses eaux du globe, avec des concentrations notables aux États-Unis (côte nord-est et Californie), en Afrique du Sud, au Japon, au Chili et en Méditerranée.

Ils sont généralement considérés comme des créatures solitaires, mais des spécialistes de l’espèce ont déjà constaté qu’ils pouvaient se rassembler ailleurs que dans leurs eaux habituelles lorsqu’ils trouvent à manger notamment.

L’hypothèse émise par les chercheurs, c’est qu’au large des côtes de Caroline du Nord, l’océan abrite des milliers d’épaves. Elles servent d’abris à différentes variétés de poissons, gros et petits. «C’est une véritable chaîne alimentaire reconstituée autour de ces épaves», a notamment expliqué Brian Dorn à la chaîne de télé américaine CBS News. Il est directeur associé de l’aquarium de Caroline du Nord à Fort Fisher et pour lui, cela pourrait désormais expliquer la présence de requins dans ce secteur.

Au fil des décennies, de nombreux chercheurs ont également remarqué qu’un grand nombre de grands requins blancs font un pèlerinage régulier au milieu du Pacifique, à mi-chemin entre la Basse-Californie et Hawaï, une zone qui a été surnommée le «White Shark Café».

© Ouest France

Lire aussi :

La population de requins océaniques a diminué d’environ 95%

Au large du Cap, les grands requins blancs ont disparu

Irlande : découverte d’une pouponnière de requins (vidéo)

Ajouter un commentaire