La pêche mondiale en cinq chiffres chocs

Quels sont les poissons les plus produits en aquaculture dans le monde ? Combien de tonnes de poissons sont gaspillées chaque année sur la planète ? La pêche mondiale décryptée en cinq chiffres clés.

B9723677212z 1 20200608212003 000 gg4g4oes4 1 0

90 millions de tonnes de poissons, crustacés, mollusques et autres animaux aquatiques sont pêchés, en moyenne chaque année sur la planète. L’Asie, qui possède 3,1 millions de navires (68 % de la flotte mondiale), en a capturé, en 2018, 41 millions de tonnes, en mer et en eau douce. Les espèces les plus ciblées sont les anchois du Pérou et le lieu de l’Alaska.

46 % des poissons vendus dans le monde sont issus de l’aquaculture (contre 25 % il y a vingt ans). Là encore, le marché est contrôlé par l’Asie, dont les fermes ont élevé 89 % des animaux aquatiques en vingt ans. La carpe, le saumon, la truite ou le tilapia sont les plus produits. L’aquaculture de thonidés et grands pélagiques apparentés reste anecdotique (46 848 t en 2018, 0,06 % du total).

22 millions de tonnes de poissons qui sont récoltés chaque année ne finissent pas dans une assiette. Certains ont des usages variés (pharmaceutiques, ornementaux…), alors que la plupart (82 %) sont réduits en huile ou en farine, qui permettent notamment de nourrir… des poissons d’élevage ! Tel est le sort qui attend par exemple un maquereau, un anchois ou une sardine pêchés sur cinq.

34 % des différents stocks de poissons sont surexploités (contre à peine 10 % dans le milieu des années 1970) et, au contraire, 6 % sont sous-exploités, estime l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Pour les 60 % restants, le niveau des captures est à son maximum acceptable. Au-delà, la pérennité des espèces est mise en péril.

20,5 kg de poisson sont consommés annuellement en moyenne par personne dans le monde. Deux fois plus que dans les années 1960, surtout grâce à l’essor de l’aquaculture. D’un continent à l’autre, ce chiffre varie grandement. Il tombe à 9,9 kilos en Afrique, contre 21,6 en Europe ou 24,1 en Asie.

Jörn Auf dem Kampe - © GEO

Lire aussi :

Japon: dans la fabrique des thons géants

Des scientifiques japonais l’ont fait ! Après des décennies d’essais ratés, ils ont réussi à faire se reproduire, et grandir en captivité, le thon rouge du Pacifique, star des sushis. Objectif : sauver l’espèce, victime de la surpêche. Mais à quel prix ? Lire la suite…

260 bateaux de pêche chinois près des Galapagos…

L'Equateur a manifesté son "malaise" à la Chine concernant la présence d'une flotte de pêche autour des îles Galapagos et demandé aux plus de 260 embarcations concernées de se tenir à distance de la réserve marine de l'archipel. Lire la suite…

Océan Indien: La pêche au thon décime les dauphins

Plus de 85% de la population de dauphins à disparue. S’ils ne sont pas directement visés par la pêche, leurs populations, évaluées dans l’océan Indien, se sont effondrées en seulement 35 ans à cause des gigantesques filets maillants utilisés pour la pêche au thon. Lire la suite…

Pays-Bas: la pêche électrique devient la pêche au «Karcher®»

Suite à l’entrée en vigueur du nouveau règlement européen sur les “Mesures techniques” relatives à la pêche électrique, les industriels néerlandais testent de nouvelles méthodes afin de retrouver l’efficacité radicale de la pêche électrique. Lire la suite…

Des saumons élevés en plein désert

Un élevage de ce poisson, habitué aux eaux froides d'Écosse ou de Norvège, a vu le jour à Dubaï (Émirats arabes unis). Ses conditions de vie ont été parfaitement reproduites… mais à quel prix pour la planète. Lire la suite…

Ils l’ont fait ! 6 milliards d’€uros pour détruire l’Océan

«Depuis plus de vingt ans, tous les scientifiques s'échinent à dire que financer la construction de nouveaux navires revient à financer la surpêche. En dépit des engagements pris par l'Union européenne d'interdire ce type de subventions au niveau mondial d'ici 2020, les eurodéputés relancent la machine infernale de la surpêche en Europe». Lire la suite…

Ajouter un commentaire