Ours polaires : 1 – Trump : 0

La proposition de Trump pour un projet de forage en mer dans l'Arctique a été rejetée par un tribunal fédéral américain. Dans la décision du tribunal, les responsables ont déclaré que l'administration Trump n'avait pas correctement pris en compte les impacts climatiques.

945x531 cmsv2 06c91aaf 27be 5805 b40b cac7f6eb3c8c 5191124Un ours polaire flottant dans la mer Arctique. © Getty Images

Le projet controversé Liberty a été approuvé en 2018 et a depuis fait face à l'opposition des écologistes qui affirment que le forage artificiel et le pipeline sous-marin risqueraient de provoquer des déversements de pétrole dans la région.

Ils ont également mis en garde contre une menace pour les ours polaires et les communautés locales de l'Arctique, le qualifiant de «catastrophe en attente de se produire».

Dans la décision du tribunal, les responsables ont déclaré que l'administration Trump n'avait pas correctement pris en compte les impacts climatiques du projet, conformément à la loi sur la politique nationale de l'environnement.

Dans une victoire pour la faune en péril, il a également déterminé que le US Fish and Wildlife Service n'avait pas suffisamment analysé l'impact sur les ours polaires, en violation de la loi sur les espèces en voie de disparition.

Cela comprenait l'importance de préserver l'habitat essentiel de l'ours polaire et les dommages qui pourraient leur être causés par les perturbations sonores.

«Il s'agit d'une énorme victoire pour les ours polaires et notre climat», déclare Kristen Monsell, directrice juridique des océans au Centre à but non lucratif pour la diversité biologique.»

«Ce projet était un désastre qui attendait de se produire et qui n'aurait jamais dû être approuvé. Je suis ravi que le tribunal ait vu à travers la tentative de l'administration Trump de faire avancer ce projet sans étudier attentivement ses risques.»

808x430 cmsv2 5f47baf4 54a7 5399 9f5a 7774db7f3d76 5191124Un ours polaire en équilibre sur la fonte des calottes glaciaires dans l'Arctique. © Getty Images

La santé avant les profits

Le procès a été intenté par une coalition du Center for Biological Diversity, Friends of the Earth, Greenpeace, Defenders of Wildlife et Pacific Environment, tous représentés par une organisation à but non lucratif de droit de l'environnement, Earthjustice.

Le projet Liberty aurait impliqué la construction et l'exploitation d'une île artificielle de neuf acres et d'un pipeline de 5,6 milles le long de la côte de l'Alaska dans la mer de Beaufort.

Marcie Keever, directrice juridique des Amis de la Terre, a également applaudi la décision, déclarant: «Heureusement, le tribunal a mis la santé de nos enfants et de notre planète sur les bénéfices des compagnies pétrolières».

Ce n'est pas la première fois que Donald Trump prend une décision litigieuse concernant la crise climatique. En 2017, il a annoncé que les États-Unis cesseraient toute participation à l'Accord de Paris sur le climat et entameraient des négociations pour rentrer dans des conditions «équitables pour les États-Unis».

Tout au long de sa campagne présidentielle, le président élu Joe Biden s'est engagé à rejoindre l'accord lors de ses premiers jours en fonction.

«L'action climatique doit se produire maintenant et l'administration Biden doit tenir sa promesse d'arrêter toute nouvelle location de pétrole et de gaz sur les terres et les eaux fédérales», a conclu Tim Donaghy, spécialiste principal de la recherche chez Greenpeace.

Maeve CAMPBELL - © Euronews (en anglais)

Lire aussi :

L’impact des forages sous-marins sur les baleines

Alors que trois projets de forages pétroliers au large de Terre-Neuve bénéficient d’un coup d’accélérateur de la part du gouvernement canadien, le GREMM interpelle sur les impacts potentiels de cette activité sur les mammifères marins. Lire la suite…

Feu vert pour des forages pétroliers en Alaska

Le gouvernement de Donald Trump a approuvé un programme ouvrant la voie à des forages pétroliers et gaziers dans la plus grande zone naturelle protégée du pays, en Alaska, où vivent des ours polaires. Lire la suite…

Du méthane s’échappe de puits abandonnés en mer du Nord

En mer du Nord, des fuites importantes de méthane ont été observées autour de puits de pétrole ou de gaz abandonnés. Ces fuites pourraient contrecarrer nos efforts visant à limiter les émissions de gaz à effet de serre. Lire la suite…

France : fin définitive des forages en mer

Le gouvernement français a annoncé avoir mis définitivement fin aux forages pétroliers maritimes en France, en refusant de prolonger un permis de recherche au large des îles Éparses, archipel français situé dans le canal du Mozambique. Lire la suite…

Trump veut ouvrir la quasi-totalité des eaux US aux forages pétroliers

Le secrétaire à l’Intérieur américain Ryan Zinke a présenté le 4 janvier un projet visant à ouvrir la plus grande partie des eaux américaines aux activités pétrolières… et propose parallèlement d’alléger les règles de sécurité dans l’offshore. Lire la suite…

Ajouter un commentaire