Niveau des mers: inondation globale des zones côtières d’ici 2100

Les incendies et la montée des températures ne sont pas les seules conséquences du réchauffement climatique, la montée du niveau des mers et les inondations subséquentes en font également partie.

Inondations 5 1Vue aérienne des zones inondées de la ville Beocin (Serbie). © AFP

À ce titre, dans une étude récente, des chercheurs australiens ont montré que d’ici la fin du siècle, si aucune mesure n’est prise pour réduire notre impact climatique, de très nombreuses zones côtières se retrouveront sous les eaux et les inondations se multiplieront à l’intérieur des terres.

D’ici 2100, si nous ne parvenons pas à mettre en place des défenses et à réaliser des efforts pour réduire nos émissions mondiales, de nouvelles recherches ont montré que les inondations côtières pourraient augmenter de près de 50%.

«Nous essayons de comprendre l’ampleur des impacts à l’échelle mondiale des futures inondations côtières. À l’échelle mondiale, nous devons comprendre que des changements de cette nature se produiront d’ici 2100 et nous devons planifier comment nous allons y répondre», explique Ian Young, de l’Université de Melbourne.

Augmentation du niveau des mers et multiplication des inondations

Avec 600 millions de personnes vivant sur des côtes à moins de 10 mètres au-dessus du niveau de la mer, même une élévation régulière du niveau de la mer signifie laisser des populations entières, des maisons et des infrastructures aux caprices de la mer.

Dans le pire des cas examinés dans l’étude, quelque 287 millions de personnes — 4 pour cent de la population mondiale — pourraient être touchées par les inondations côtières.

Niveau mers 2100Projection globale de l’élévation du niveau des mers pour 2100. © Ebru KIREZCI et al. 2020

Spots inondationsPrincipaux spots côtiers d’inondations en 2100. © Ebru KIREZCI et al. 2020

Il est notoirement difficile de prédire l’avenir et, si l’on considère la complexité des systèmes atmosphériques et océaniques aux niveaux mondial et régional, cela devient d’autant plus décourageant.

Mais cela est également nécessaire si l’on considère l’immensité de la crise à laquelle nous sommes confrontés. Il reste encore du travail à faire pour clarifier les détails, en particulier au niveau régional.

Cela dit, certaines régions du monde semblent déjà particulièrement vulnérables aux épisodes d’inondations.

Aux États-Unis, ces spots incluent la Caroline du Nord, la Virginie et le Maryland.

En Europe, il y a le Royaume-Uni, le nord de la France et le nord de l’Allemagne.

En Asie, la Chine, le Bangladesh, le Bengale occidental et certaines parties de l’Inde. Et dans le sud global, ils comprennent le Territoire du Nord de l’Australie.

Dans les îles du Pacifique, où l’élévation du niveau de la mer constitue une menace particulièrement existentielle, la montée des marées pourrait en fait noyer les réserves d’eau douce en inondant la nappe phréatique.

Thomas BOISSON - © Trust My Science

Lire aussi :

Contre la montée des eaux, les digues ne suffiront pas

La conséquence inéluctable du réchauffement climatique en cours est une élévation du niveau marin global. Cette dernière est évaluée par deux méthodes indépendantes mais complémentaires. Lire la suite…

La moitié des plages pourrait disparaître d'ici à 2100

Le changement climatique et la hausse du niveau des océans [mais pas que (1)] pourraient faire disparaître la moitié des plages de sable dans le monde d'ici à 2100, selon une étude parue dans Nature Climate Change. Lire la suite…

Plus vite et plus haut que prévu pour les océans ?

Le dérèglement climatique pourrait faire monter le niveau des océans bien plus vite et plus haut que jusqu'ici envisagé, selon une étude sur la dernière période de réchauffement, il y a 125.000 ans. Lire la suite…

Ajouter un commentaire