Un morse a attaqué et coulé un bateau de la marine russe

Lors d’une expédition en Arctique, un bateau de la marine russe a été attaqué et coulé par un morse. Un fait insolite qui rappelle aux explorateurs de cette région que le morse peut être un animal imprévisible et plus que redoutable.

Morse banquiseUn morse commun sur la banquise. © Associated Press / Joel GARLICH-MILLER / U.S Fish and Wildlife Service

Des chercheurs de la Société russe de géographie étaient en expédition dans l’archipel François-Joseph, dans l’Arctique, lorsque le “presque drame” est survenu. Ils étaient sur le point de débarquer du remorqueur Altaï, de la flotte nord de la marine russe.

«Les latitudes polaires comportent de nombreux dangers», a déclaré le groupe de recherche dans un récent communiqué de presse. Parmi ces dangers, comme vous pouvez maintenant vous en douter, il y a les morses.

Les morses (Odobenus rosmarus) sont des mammifères marins de grande taille (jusqu’à 3.6 mètres de long), puissants, et pouvant peser jusqu’à deux tonnes. Lorsqu’ils se sentent menacés, ils peuvent engendrer de nombreux dégâts, même s’il s’agit d’un bateau.

Morse du pacifique 750x400

© Joel GARLICH-MILLER / U.S. Fish and Wildlife Service

Et ce n’est pas la première fois que la marine russe a affaire à des morses. En 2006 par exemple (selon les sources), bien que la scène fût plus pacifique, un grand morse faisant la sieste sur un sous-marin russe avait été photographié :

Morse endormi sur sous marin russe 600x418

© ABC 10 News

Pour débarquer de l’Altaï, les chercheurs et les autres participants à l’expédition devaient compter sur de plus petites embarcations de débarquement. Au cours du processus, le «groupe de chercheurs a dû fuir un morse qui, tout en protégeant ses petits, a attaqué l’un des petits bateaux», a déclaré la marine.

Altai flotte nord arctique russeL’Altaï, avec l’une de ses petites embarcations de débarquement (à droite). Lieu : archipel François-Joseph. © Ministère russe de la défense

«De graves conséquences ont été évitées grâce aux actions claires et bien coordonnées des membres d’équipage de la flotte du Nord, qui ont réussi à éloigner le bateau des animaux sans les blesser» a ajouté la marine.

Le Barents Observer rapporte qu’un drone était utilisé à proximité des morses, mais on ne sait pas s’il s’agit du facteur ayant déclenché l’agression. Tandis que l’armée russe ne mentionne aucune perte d’équipement, la Société russe de géographie donne plus de détails sur l’évènement :

«Les morses ont attaqué le bateau participant», a expliqué le groupe de recherche. «Il a alors coulé, mais la tragédie a été évitée grâce aux ordres et actions claires du chef d’équipe. Tous les participants au débarquement ont atteint le rivage en toute sécurité».

Jonathan PAIANO - © Trust My Science

Ajouter un commentaire