La terreur des océans il y a 210 millions d'années

Des chercheurs autrichiens ont identifié une nouvelle espèce de phytosaure marin. Une grande première pour ces ancêtres des crocodiles vivant habituellement dans les lacs et rivières.

2019 05 26 17h44 31Illustration de Mystriosuchus steinbergeri, un phytosaure marin qui vivait il y a 210 millions d’années. © Mark Witton

Le prochain Jurassik Park pourrait bien se dérouler dans les océans. Ces derniers étaient à l'époque peuplés par des monstres dont la férocité n'avait rien à envier à celle des plus redoutables dinosaures, à l'instar de Razanandrongobe sakalavae, un ancêtre de crocodile marin aux dents aussi longues que celles des tyrannosaures, ou du scorpion marin Pentecopterus decorahensis mesurant plus de 1,70 mètre de long.

Le premier phytosaure marin connu

C'est un nouveau prédateur encore plus énorme que viennent de découvrir des chercheurs de l'université de Birmingham (Royaume-Uni) : Mystriosuchus steinbergeri, un énorme phytosaure de plus de quatre mètres de long qui vivait à l'époque du Trias, il y a 210 millions d'années.

Les phytosaures, des reptiles semi-aquatiques ressemblant fortement aux actuels crocodiles et gavials, vivaient généralement dans les lacs et les rivières. Mais Mystriosuchus steinbergeri a lui été découvert dans les sédiments d'un ancien océan, à des dizaines de kilomètres des côtes telles qu'elles étaient au Trias, ce qui laisse supposer qu'il vivait dans un environnement marin ; une première pour cette famille.

Des individus de quatre mètres encore jeunes

Les observations de chercheurs proviennent de l'étude de quatre fossiles découverts en 1980 dans les Alpes autrichiennes et exposés au musée d'Histoire naturelle de Vienne (le nom steinbergeri a d'ailleurs été attribué au phytosaure en honneur de Sepp Steinberger, l'un des membres ayant participé à l'expédition lors de laquelle les fossiles ont été trouvés).

Mais les spécialistes de phytosaures étant très rares, il a fallu attendre 2013 avant qu'une équipe de chercheurs britanniques, suisses, français et autrichiens s'y intéressent de plus près.

D'après les conclusions de leur étude, publiée le 8 mai dans le Zoological Journal of the Linnean Society, les quatre phytosaures étaient des individus relativement jeunes (environ huit ans) et n'avaient pas fini leur croissance, ce qui laisse supposer qu'ils pouvaient atteindre des tailles bien supérieures à 4 mètres.

Les plus gros phytosaures connus pouvaient en effet dépasser les 12 mètres de long, bien plus que les crocodiles d'aujourd'hui. Steinbergeri vient s'ajouter aux deux autres espèces de Mystriosuchus déjà connues, planirostris et westphali.

Céline DELUZARCHE - © Futura Sciences

Ajouter un commentaire