Ces dix entreprises qui produisent le plus de déchets plastique

De plus en plus d’opérations de nettoyage sont organisées pour débarrasser les plages et autres milieux naturels de la pollution plastique. Grâce à ces initiatives, une ONG a pu déterminer quelles entreprises sont les plus représentées dans les déchets plastique.

Image 1024 1024 7697642© Hhach/Pixabay

Qui n’a jamais vu des bouteilles d’eau et autres sacs plastique dispersés sur la plage ? Les déchets plastique envahissent les milieux naturels. À l’occasion de la Journée de l’environnement le 5 juin dernier, l’Onu avait rappelé que chaque année, jusqu’à 13 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans les océans, faute d’être recyclés. Cela représente la moitié des déchets marins.

Pour lutter contre ce fléau environnemental, des initiatives de ramassage de déchets sont menées depuis quelques années sur les plages. Permettant ainsi, en analysant les détritus, de savoir quelles entreprises sont les plus représentées dans cette pollution plastique. C’est ce qu’a fait l’ONG Break Free From Plastic : près de 10 000 volontaires, répartis dans 42 pays, ont collecté 187 851 déchets plastique lors de 239 opérations de nettoyage.

Coca-Cola en tête

Dans cet échantillon, les marques les plus représentées sont les grandes entreprises de l’agroalimentaire. En tête, on retrouve Coca-Cola, avec 9 216 déchets sur les 187 851 déchets plastique récupérés. Rien d’étonnant quand on sait que l’entreprise produit plus de 100 milliards de bouteilles en plastique par an. Les sociétés américaine PepsiCo et la suisse Nestlé rejoignent ce triste podium.

Image 1024 1024 7697643L’ONG a listé les dix entreprises les plus polluantes en termes de déchets plastique sur un «échantillon» de 187 851 détritus. © Break Free From Plastic

On retrouve ensuite le Français Danone, les multinationales américaines Mondelez International et Procter & Gamble, suivis de la société anglo-néerlandaise Unilever. Ce top 10 est complété par l’entreprise italienne de confiseries Perfetti van Melle, le groupe américain Mars Incorporated et la marque américaine de produits d’hygiène et d’entretien Colgate-Palmolive.

Mauvaise nouvelle : cette pollution n’est pas du tout sur le point de disparaître, comme le rapporte Break Free From Plastic sur son site. En effet, un rapport du Centre pour le droit international de l’environnement (Ciel) de 2017 indique que la production de plastique devrait augmenter de près de 40 % au cours des dix prochaines années.

© Ouest France

Ajouter un commentaire