L'Océan à la bouche

1 octobre

  • Bienvenue dans la plus grande réserve naturelle française

    Ici, il n'y a pas d'habitants, pas d'arbres, pas de pistes d'atterrissage... mais c’est la plus grande réserve naturelle française, et elle joue un rôle fondamental.
  • Ces espèces animales sont essentielles à l’écosystème

    Ce sont des véritables "clés de voûte". Sans ces animaux, c’est tout leur écosystème qui s’écroulerait. Explications.
  • Les tortues sont en train de disparaître

    Sur les 356 espèces terrestres et marines de tortues modernes, 61% sont soit en danger soit déjà éteintes, confirme une étude qui vient d'être publiée dans la revue "BioScience".
  • New-York, «la grosse huître»

    Une dizaine de biologistes et de bénévoles s'activent, les pieds dans l'eau, dans un quartier côtier de Brooklyn. Leur but: édifier un récif d'huîtres, dans le cadre d'un vaste projet de restauration des récifs ostréicoles de New York.
  • Des huîtres pour restaurer les eaux écossaises

    Une distillerie de whisky écossaise s'est alliée à des scientifiques pour réintroduire dans un bras de mer des huîtres indigènes disparues depuis plus de 100 ans. Une initiative qui permettra de filtrer efficacement ses rejets à la mer.
  • Bientôt des espèces tropicales dans nos fonds marins ?

    C’est une première. Des scientifiques viennent de montrer les conséquences du réchauffement climatique au fond de l’océan. Martin Marzloff, chercheur brestois de l’Ifremer est le co-auteur de cette étude sans précédent menée en Tasmanie, près de l’Australie.
  • Un crabe mutant et agressif envahit les côtes du Maine

    Il ne mesure qu’une dizaine de centimètres mais il est redoutable. Le terrible crabe vert est en train de prendre d’assaut les rivages du Maine, aux États-Unis, dévorant mollusques et petits poissons sur son passage. L’écosystème côtier de la région est en danger.
  • Poissons: les consommateurs n'ont pas encore le réflexe "durabilité"

    Les consommateurs français de produits de la mer ont pris conscience des dangers environnementaux pour le poisson liés à la pollution et à la surpêche, mais peinent à traduire ces préoccupations dans leurs critères d'achat, selon une étude menée pour le label MSC
  • Un béluga aperçu dans la Tamise !

    Un béluga, cétacé habituellement observé dans l'océan Arctique, évolue dans les eaux dans la Tamise, où il "nage avec vigueur" et se "nourrit normalement", a indiqué mercredi la Société royale pour la prévention de la cruauté envers les animaux.
  • Danger écologique: ouverture de la route du Nord de l'Arctique

    C'est une conséquence de la fonte des glaces qui pourrait à long terme révolutionner le fret mondial: parti en août de l'Extrême orient russe, un porte-conteneurs brise-glace danois est arrivé jeudi au large de Saint-Pétersbourg après avoir franchi l'Arctique par le Nord, du jamais vu pour un navire de cette taille.
  • Une étrange créature observée par 1 400 mètres de fond

    Les grands fonds n’ont pas fini de livrer leurs secrets – et nombre d’animaux étranges. Parmi eux, des poissons souvent terrifiants, même s’ils ne sont pas toujours monstrueux en taille. Voici quelques jours, des équipes scientifiques ont ainsi pu filmer, par 1.425 mètres de fond, une créature fascinante.
  • Un mur au fond de l’océan pour limiter la fonte des glaces ?

    Pour éviter à l’eau chaude de l’océan de faire fondre les glaces, des chercheurs proposent une solution simple et prometteuse : bloquer cette eau avec des barrières.
  • La population de thon obèse devient famélique

    Onze ans après la mise en place de quotas de pêche drastiques qui ont permis de sauver le thon rouge, une autre espèce est aujourd'hui menacée: le thon obèse (ou patudo), dont le destin se jouera dans les semaines à venir.
  • Le trou bleu de la Grande Barrière de corail

    Il y a bientôt un an, une équipe de plongeurs a visité un trou bleu situé au large de l’Australie. Bien que de nombreuses photos avaient été prises, un chercheur a récemment immortalisé en vidéo le contenu de ce trou qui n’est visible que de l’intérieur !
  • Le plus ancien animal sur terre vivait au fond des océans

    Il y a 558 millions d’années, le plus ancien animal vivant sur terre était ovale et plat avec une sorte de dorsale centrale, mesurait plusieurs dizaines de centimètres de longueur et vivait au fond des océans, sans bouche, intestins ni anus.