Le sac plastique qui se dissout dans l'eau

Pour limiter la pollution des océans, des scientifiques ont créé un sac plastique soluble dans l'eau. Fait à base de calcaire et d'alcool polyvinylique, il n'aurait aucun impact sur l'environnement et se dissoudrait en quelques minutes à peine.

Cover r4x3w1000 5b59c29762aca chili

Serait-ce la fin de la pollution aux sacs en plastique ? Peut-être pas tout de suite, mais à en croire des ingénieurs chiliens, c'est pour bientôt. Ils ont présenté mardi 24 juillet 2018 des sacs en plastique solubles dans l'eau non polluants. Leur secret ? Remplacer le pétrole par du calcaire dans la formule chimique.

Les sacs plastique sont un véritable fléau pour l'environnement. Début juin 2018, l'Organisation des nations unies (ONU) affirmait dans un rapport qu'"environ 5.000 milliards de sacs en plastique sont consommés chaque année dans le monde (soit presque 10 millions par minute) et, comme l'essentiel du plastique, une infime proportion est recyclée".

L'Organisation qualifiait même le défi du recyclage d'une ampleur "décourageante". Dans ce même document, l'ONU explique que si les modes de consommation actuels et les pratiques de gestion des déchets se poursuivent, on comptera environ 12 milliards de tonnes de déchets plastiques dans les décharges et l'environnement à l'horizon 2050.

Un dérivé de roche calcaire sans impact sur l'environnement

Les tortues, dauphins ou oiseaux sont les premières victimes des sacs plastique jetables. "Nos océans ont été utilisés comme une décharge, ce qui provoque l'étouffement de la vie marine et transforme certaines zones marines en soupe plastique", déclare dans le rapport le chef d'ONU Environnement, Erik Solheim.

Une fois dans l'environnement, le plastique contamine les sols et l'eau avec des particules de microplastiques dont certaines ont été retrouvés selon l'ONU jusque dans le sel de table commercial.(1)

W453 93833 plastique

Ce n'est pas la première fois que des sacs en plastique biodégradables sont inventés. La plupart d'entre eux peuvent se désintégrer en beaucoup moins de temps que les sacs normaux grâce à l'action de micro-organismes qui se nourrissent de la matière dont ils sont composés, végétale (maïs, amidon de pommes de terre, etc.) ou issue des énergies fossiles.

Mais dans la mer, ces sacs se biodégradaient plus lentement. "Techniquement, la biodégradation marine est plus difficile, avec des températures plus basses et moins de micro-organismes", indique à l'AFP Jean-Marc Nony, responsable du développement durable chez Sphere. C'est à ce niveau là que l'invention des ingénieurs chiliens est novatrice.

"Notre produit est un dérivé de roche calcaire qui n'a pas d'impact sur l'environnement, explique à l'AFP Roberto Astete, directeur de l'entreprise SoluBag lors d'une conférence de presse à Santiago.

C'est comme faire du pain. Il faut de la farine et d'autres ingrédients. Notre farine c'est l'alcool polyvinylique et d'autres ingrédients, approuvés par la FDA (l'agence en charge de la sécurité alimentaire et des médicaments aux États-Unis), qui nous ont permis de fabriquer différents produits" en plastique avec ce matériel.

Le sac se dissout en 5 minutes dans l'eau

Au côté de Cristian Olivares, également à l'origine du projet, ils espèrent commercialiser leur produit, à base d'alcool polyvinylique soluble dans l'eau, à partir d'octobre au Chili, un des premiers pays d'Amérique latine à interdire l'utilisation des sacs en plastique traditionnels.

Outre le sac classique, un autre sac en toile réutilisable a également été présenté. Ce dernier, plus résistant, se dissout dans l'eau chaude, le premier dans l'eau froide. Une fois les sacs dissous face aux journalistes, "il reste du carbone dans l'eau, explique à l'AFP M. Astete. Ce qui n'a aucun effet sur le corps humain", déclare-t-il avant de boire l'eau.

"La grande différence entre le plastique traditionnel et le nôtre est que le premier va rester entre 150 et 500 ans dans la nature et le nôtre seulement cinq minutes. On décide quand on le détruit, ajoute M. Astete.

À présent, on peut recycler (les sacs) dans sa casserole ou sa machine à laver". Selon eux, le coût de leur produit et son mode de fabrication est similaire à celui des sacs plastique actuels, il suffit de changer la formule.

© AFP – Sciences et Avenir - https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/developpement-durable/des-ingenieurs-chiliens-inventent-un-sac-plastique-qui-se-dissout-dans-l-eau-en-quelques-secondes_126182

Lire aussi :

(1) La pollution des océans revient directement dans nos assiettes !

Un nouveau biopolymère pour remplacer le plastique issu du pétrole 

Ajouter un commentaire