Une plateforme Shell transformée en récif artificiel

La compagnie pétrolière a fait don de ce «jacket» au programme de récifs artificiels de l’État américain de Louisiane. Elle a en outre versé 619.000 dollars au département de la pêche et de la vie sauvage de Louisiane pour permettre la surveillance et la maintenance du nouveau récif.

Pltfrm shell 3Le jacket de la plateforme Cougar de Shell a été remorqué sur 80 km, par un navire de levage lourd, jusqu’à son nouveau site, où il va devenir un récif artificiel. © Shell

La fondation métallique (jacket) de la plateforme Cougar de Shell, qui vient d’être démantelée dans le golfe du Mexique, est réutilisée pour en faire un récif artificiel.

La compagnie pétrolière a fait don de ce jacket au programme de récifs artificiels de l’État américain de Louisiane, a-t-elle fait savoir le 8 février. Elle a en outre versé 619 000 dollars au département de la pêche et de la vie sauvage de Louisiane pour permettre à l’avenir la surveillance et la maintenance du nouveau récif.

Après enlèvement par un navire de levage lourd des parties supérieures et du pont de la plateforme, le jacket de 105 mètres de haut et 3 000 tonnes a été remorqué sur 80 km jusqu’à son nouveau site, qui offrira un lieu d’accueil à de nombreuses espèces marines et des activités récréatives aux plongeurs et pêcheurs.

Installée en 1981 sur le bloc South Timbalier 300, la plateforme Cougar a extrait plus de 31 millions de barils équivalent pétrole d’hydrocarbures en près de 20 ans. C’était l’une des dernières installations à jambes fixes de Shell dans le golfe du Mexique. Au cours de la dernière décennie, la compagnie avait déjà démantelé trois de ses plus anciennes plateformes de la région : Brazos A-19, South Timbalier 301 et Eugene Island 331 A.

Carole LANZI - © Le Marin - http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/environnement/30652-video-une-plateforme-shell-transformee-en-recif-artificiel

Ajouter un commentaire