L'Océan à la bouche

26 décembre

  • Le Japon reprend officiellement la chasse commerciale des baleines

    Le Japon a annoncé mercredi son retrait de la Commission baleinière internationale (CBI) dans le but de reprendre la chasse commerciale dès juillet prochain, défiant ouvertement les défenseurs des cétacés 30 ans après y avoir mis fin, du moins sur le papier.
  • Cannibalisme intra-utérin chez des bébés requins

    Cannibalisme intra-utérin chez les bébés requins. Oui, vous avez bien lu, les bébés requins se formant dans l’utérus de leur mère peuvent se nourrir de leurs frères et sœurs avant de naître.
  • Madagascar: Les Chinois sèment la zizanie chez les pêcheurs traditionnels

    Au soleil levant, les pirogues à balancier glissent sur l'océan, embrasé par l'éclat de leurs voiles de tissus rapiécés. Un jeune Malgache plonge dans l'eau pour pousser les poissons dans son filet, un autre tente de les accrocher à son hameçon.
  • Le changement climatique crée des poissons mortels

    Le fameux poisson japonais fugu, dont la consommation peut être mortelle, a un nouveau cousin hybride qui semble proliférer en raison du réchauffement climatique. Un phénomène qui inquiète les pêcheurs et les autorités japonaises.
  • Mayotte: la difficile lutte contre le braconnage des tortues vertes

    Sur cette plage peu accessible de Mayotte, dissimulées derrière la végétation, d'impressionnantes carapaces de tortues marines gisent, vidées de leurs occupantes.
  • Les lions de mer, cauchemar des pêcheurs au Chili

    "Un ennemi": c'est ainsi que les pêcheurs chiliens qualifient désormais les lions de mer qui se sont multipliés ces dernières années sur leurs côtes, déchirant les filets et mettant en péril leur activité économique.
  • Total s'apprête à forer au large de la Guyane

    Le Brésil a refusé au pétrolier Total l'autorisation de forer pour rechercher du pétrole près des coraux amazoniens car celui-ci ne pouvait fournir de solution convaincante à la protection de l'environnement. Mais la France n’en n'a cure !!! "Our planet great again" ?
  • Les huîtres malmenées par le réchauffement climatique

    Filtrant 10 litres d'eau par heure et incapable de contrôler sa température interne, "l'huître est extrêmement sensible à son environnement". Celui-ci joue notamment sur son développement et sa reproduction, indique Fabrice Pernet, chercheur à l'Ifremer.