Un cachalot retrouvé mort avec 29 kilos de plastique dans l'estomac

La surconsommation de matières plastiques et la pollution du milieu marin ont fait une nouvelle victime. La région espagnole de Murcie a indiqué qu'un cétacé s'était échoué sur ses côtes. D'après l'autopsie, l'animal aurait consommé 29 kilos de déchets.

Sperm whale

Les cachalots sont des espèces vulnérables selon le classement de l'UICN. © UNISCI24.com

Dans un communiqué, la région de Murcie située dans le sud-est de l'Espagne révèle que le cadavre d'un cachalot (aussi appelé Grand cachelot, Physeter macrocephalus de son nom scientifique) a été découvert près du phare de Cabo de Palos le 27 février.

"Après avoir été retiré de la plage, l'animal a été autopsié", indique les autorités espagnoles. D'après l'examen, il s'agissait d'un mâle de 10 mètres de longueur.

"Lors de l'examen interne, a été détectée dans son appareil digestif (estomac et intestin) 29 kg de déchets marins" dont des sacs poubelle, des morceaux de filets, ou encore un bidon.

Selon les experts, le cachalot aurait bien succombé à la présence de ces déchets dans son organisme. Ces matériaux "pourraient avoir causé sa mort en raison d'une péritonite ou d'une impaction du système digestif due à l'impossibilité de les expulser", indique le communiqué.

Le Grand cachalot est une espèce vulnérable selon l'UICN

Le ministère du Tourisme, de la Culture et de l'Environnement a décidé de lancer une campagne de sensibilisation afin de réduire la consommation de plastiques mais aussi leur rejet dans des zones naturelles.

De son côté, Consuelo Rosauro, la directrice régionale chargée des milieux naturels a expliqué que "la présence de plastiques dans les océans et les mers est l'une des plus grandes menaces pour la conservation de la faune dans le monde.

De nombreux animaux sont piégés par les déchets ou ingèrent de grandes quantités de plastiques qui finissent par causer leur mort. Et la région de Murcie n'est pas étrangère à ce problème que nous devons affronter par des actions de nettoyage et, surtout, par la sensibilisation des citoyens".

L'espèce Physeter macrocephalus est classée dans la catégorie "Vulnérable" par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) et l'est également par le décret royal espagnol 139/2011.

Anne-Sophie TASSART - © Sciences et Avenir -https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/animaux-marins/le-corps-d-un-cachalot-rempli-avec-29-kg-de-dechets-s-echoue-en-espagne_122894

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau