Les requins et les raies vivraient plus longtemps qu’estimé

L’espérance de vie des requins et des raies serait largement supérieure à ce que nous pensions. C’est le constat posé par une étude de la James Cook university, dévoilée en septembre.

Requin soyeux 1

Dans les cas étudiés par l'étude de la James Cook university, l’âge a été en moyenne sous-estimé de 18 ans. (Photo : DR)

Le chercheur Alastair Harry a étudié 53 populations de poissons cartilagineux. Selon lui, dans presqu’un tiers des cas, l’âge des animaux a été sous-estimé. «Des questions se sont posées sur la méthode utilisée pour déterminer l’âge des requins après que l’on eut constaté que le requin taureau pouvait vivre jusqu’à 40 ans. Le double de l’estimation initiale», explique le scientifique.

Jusqu’ici, le comptage des marques concentriques visibles sur les vertèbres des poissons prévalait pour déterminer leur âge. Mais Alastair Harry estime que « la croissance de ces anneaux cesse à partir d’un certain poids ou âge ». «Dans les cas que j’ai étudiés, l’âge a été en moyenne sous-estimé de 18 ans, et même, dans certains cas, de 34 ans», illustre-t-il.

L’impact de cette découverte, si elle se confirme, pourrait être fondamental puisque l’espérance de vie est un indicateur servant à la prise de mesures de gestion des stocks et de protection des espèces.

Kévin STORME - © Le Marin - http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/environnement/29571-les-requins-et-les-raies-vivraient-plus-longtemps-quon-ne-le

Ajouter un commentaire