L'Océan à la bouche

6 juin

  • La pollution des océans revient directement dans nos assiettes !

    Manger trop salé est mauvais pour la santé, notamment pour le cœur et les artères. Une autre raison pourrait vous pousser à diminuer votre consommation de sel : ce condiment s’avère aujourd’hui totalement pollué de microplastiques
  • Invasion d’étoiles de mer dans l’estuaire de la Vilaine

    Les étoiles pullulent par millions dans l’estuaire de la Vilaine, dans le Morbihan. Elles dévorent frénétiquement les moules et la coquille Saint-Jacques. La raison ? Le réchauffement climatique et des hivers secs
  • Les algues sont-elles surexploitées elles aussi ?

    Organismes vivant, les algues sont une source de bienfaits tant pour la santé de l’homme que pour l’environnement. Mais aujourd’hui, leur exploitation croissante, au même titre que les poissons et les crustacés, menace l’écosystème marin
  • La guerre du thon enflamme les îles Marquises

    Un projet industriel s'apprête à lâcher 72 thoniers et 5 navires-usines dans les eaux marquisiennes, à la grande fureur des écologistes et des pêcheurs locaux
  • Polynésie : les précieux lagons en danger

    Les eaux de la Polynésie française abritent plus de 120 espèces de coraux, 1 200 espèces de poissons, 1 000 de crustacés, 2 500 de mollusques... Mais les effets du tourisme, de la pêche et du changement climatique se font sentir sur les fragiles récifs
  • Les "super coraux" capables de résister à des eaux acides et chaudes

    Une équipe scientifique franco-australienne a découvert dans une zone de Nouvelle-Calédonie où l'eau est acide, chaude et pauvre en oxygène, des coraux capables de résister à cet environnement extrême
  • Connaissez-vous le plésiosaure ?

    Découvert en Russie, gros comme un bus, un gigantesque fossile de plésiosaure éclaire d'un nouveau jour l'évolution de ce groupe de reptiles marins
  • Un étrange poisson sans visage pêché dans les abysses

    Ce poisson qui semble n'avoir ni yeux, ni bouche ni branchies a été remonté des abysses. Il s'agit en réalité d'une redécouverte, plus de 140 ans après sa première rencontre avec l'Homme