Les pêcheurs guyanais au secours des tortues marines

Le comité régional des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM) de Guyane teste un dispositif sélectif pour limiter les captures accidentelles de tortues marines par le chalutage crevettier. Le WWF salue aujourd'hui l'efficacité de la mesure.

Ted 2

Le dispositif d'exclusion des tortues, ou Turtle excluder device, a été adopté par les chalutiers crevettiers guyanais en 2010.

Le dispositif d'exclusion des tortues, ou Turtle excluder device, soit Ted (vidéo ci-dessous), a été adopté par les chalutiers crevettiers guyanais en 2010. Un rapport du WWF, paru le 15 juin, estime qu'il réduit de 97 % les prises accidentelles.

Et que «ce système peut aussi augmenter le profit des pêcheries parce qu’il n’engendre qu’une faible perte des captures de crevettes et évite même leur écrasement», ajoute le WWF dans son communiqué.

Depuis 1989, le dispositif Ted est obligatoire dans les pêcheries de crevettes tropicales au chalut exportant vers les États-Unis.

Les pêcheurs guyanais et le WWF travaillent main dans la main sur ce sujet dans le cadre du programme Pêcheries actives pour la limitation des interactions et des captures accidentelles, Palica, cofinancé par le Feamp, le ministère de l'Environnement et le WWF. Le CRPMEM vient d'embaucher un chargé de projet dédié à la mise en œuvre de Palica, jusqu'à mai 2018.

Six des sept espèces de tortues marines dans le monde sont inscrites sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union mondiale pour la conservation de la nature (UICN). Selon WWF, le chalutage crevettier engendre à lui seul 27 % des rejets mondiaux, toutes espèces confondues.

Isabelle JARJAILLE - © Le Marin (abonnés) - http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/environnement/28836-les-pecheurs-guyanais-agissent-pour-preserver-les-tortues?_=1497952992058

Ajouter un commentaire