Vidéo : Le quotidien de l’ours polaire vu par lui-même

Tout juste publiée par l’US Geological Survey (USGS), cette vidéo a été capturée depuis le point de vue d’une ourse polaire du sud de la mer de Beaufort, au nord de l’Alaska, grâce à une caméra attachée à son cou. Cette caméra a été installée par les scientifiques de l’US Geological Sruvey pour tracer et étudier les comportements, activités et l’alimentation des ours polaires.

Us fws s polar bear program

On peut découvrir combien la femelle est active à travers ses occupations comme évoluer lourdement à travers la glace avec elle, nager dans l’océan, jouer à se battre avec un autre ours polaire ou encore chasser le phoque. Selon l’USGS, l’objectif du projet est de mieux comprendre comment les ours polaires réagissent à la baisse du niveau des glaces de mer dans l’Arctique.

Les ours polaires (Ursus maritimus) ont été classés comme espèce menacée en 2008 et la raison principale est justement cette baisse du niveau des glaces qui menace leur capacité à chasser des phoques par exemple selon l’US Fish & Wildlife Service.

Une étude de 2015 publiée dans la revue Ecological Applications a constaté que les populations d’ours polaires dans le sud de la mer de Beaufort ont diminué entre 25 et 50 % entre 2001 et 2010.

Selon l’UICN, l’Union internationale pour la conservation de la nature, il resterait à ce jour environ 26 000 ours polaires répartis en 19 populations différentes de l’Arctique. Ils se nourrissent principalement de phoques annelés et de phoques barbus et selon Polar Bears International, la fonte de l’Arctique les rend particulièrement vulnérables.

Comme le gel d’automne vient plus tard dans l’Arctique et que la fonte du printemps commence plus tôt, les ours sont coincés sur la terre ferme, incapables de chasser le phoque.

© Science Post - http://sciencepost.fr/2017/01/camera-fixee-ours-polaire-montre-quotidien

Ajouter un commentaire