"Antarctica", un documentaire à ne pas rater

Arte consacre une soirée spéciale à l’Antarctique samedi 28 janvier 2017. A ne pas rater l’exceptionnel documentaire "Antarctica. Sur les traces de l’empereur", qui sera diffusé à cette occasion.

Cover r4x3w1000 5880fe3fc2e33 webdes 20jeunes 20manchots 20se 20jetent 20a 20l eau 20pour 20la 20premiere 20fois 20vincent 20munier

De jeunes manchots se jettent à l'eau pour la première fois en Antarctique. ©Vincent Munier

Une fantastique équipée menée par le réalisateur Luc Jacquet –auteur du documentaire oscarisé en 2006 « La marche de l’empereur » – s’était mise en branle fin 2015, direction le continent blanc. Cette expédition, «Wild-Touch Antarctica», avait rassemblé sur la banquise autour de la base scientifique Dumont D’Urville une équipe de techniciens, spécialistes et vidéastes avec en tête d’affiche deux grands photographes.

Le naturaliste amoureux de faune et territoires glacés Vincent Munier, et le plongeur de l’extrême et biologiste marin Laurent Ballesta. Ils sont les protagonistes du documentaire réalisé par Jérôme Bouvier qui sera diffusé sur la chaîne Arte le 28 janvier 2017, récit passionnant d’une entreprise à la fois humaine et artistique au service de la préservation de la biodiversité.

Aux tout premiers plans, on est sur l’Astrolabe, le navire polaire qui assure les liaisons entre la Tasmanie et la Terre Adélie. Il tangue sur des creux profonds, gris d’acier, qui semblent l’engloutir.

Les deux photographes sont sur le pont, au début d’une aventure qui va durer deux mois, et projettent leurs visions : Vincent Munier posera pour la première fois le pied de son appareil photo en Antarctique et rêve déjà de tempêtes puissantes. Laurent Ballesta n’a de pensées que pour un trou calme dans la glace qui lui donnera accès aux profondeurs.

Dans leurs voix, leurs élans, les prémices d’une aventure incarnée, empreinte d’enthousiasme et d’excitation. Chacun fait ses premiers pas sur la banquise suivant un chemin balisé par un désir intérieur de découverte.

W453 79812 webtroupe 20de 20manchots 20empereurs 20en 20bord 20de 20banquise 20juste 20avant 20de 20plonger 20 laurent 20ballesta expe dition 20wild touch 20antarctica 2

Troupe de manchots empereurs en bord de banquise juste avant de plonger © Laurent Ballesta

Seul dans le blizzard...

Munier part seul affronter le blizzard qui le fouette, à la rencontre des manchots : ils ne craignent pas l’humain et le réjouissent d’une proximité inattendue. Il est subjugué par leur insouciance, ébloui par les premiers sauts dans l’eau des poussins de cinq mois, son esprit contemplatif attrapé par l’immersion dans une autre planète.

On a la sensation qu’il s’apprête à faire corps avec le milieu, devenir glace, devenir manchot, devenir vent, sentir comme eux, braver les éléments. Ballesta s’attache à des préparatifs de plongée d’une complexité indescriptible : il a reçu l’autorisation exceptionnelle de plonger à -70m –une première dans ces eaux- à une température de -1,8°, en portant sur soi des strates de combinaisons chauffantes et des kilos de matériel qui vont le rendre engoncé, balourd, déséquilibré comme aux débuts de sa carrière, avec au-dessus de sa tête un plafond de glace de plusieurs mètres…

Il en sortira avec la sensation d’avoir accompli les plongées les plus angoissantes et épuisantes de sa vie. Comblé. Rattaché à la surface par un fil d’Ariane fluo qui le protège d’un égarement périlleux, il atteindra des jardins des profondeurs inexplorés, riches d’une diversité inouïe, où ondulent des plumes blanches, valsent des méduses irisées, et niche la pieuvre des glaces. Son émerveillement est contagieux.

Un témoignage sur les menaces qui pèsent sur un milieu fragilisé

Ces hommes sont émouvants, tout est exploit dans ce voyage insensé, et leur mental et la résistance dont ils font preuve dans des conditions éprouvantes n’a d’égal que leur désir de capter la beauté, et la poésie qui surgit des images qu’ils réalisent.

Mais l’intention de ce documentaire est bien celle de témoigner des menaces qui pèsent sur un milieu fragilisé. Des infographies animées alternent avec l’action, expliquent les aléas du réchauffement, l’influence des courants marins et de la débâcle plus ou moins précoce de la banquise sur la survie des colonies de manchots, dont on apprend les péripéties dans la recherche de nourriture et le soin qu’ils portent à leurs couvées. Sensibiliser par la beauté : mission accomplie.

Informations pratiques :

Programmation spéciale Antarctique, le 28 janvier 2017, sur Arte à 20h50 puis Arte+7.

Des modules vidéo sur le tournage en Antarctique, à 360° en réalité virtuelle, sont visibles en téléchargeant l’appli pour smartphones ARTE360vr.

De Bei Andreina - © Sciences et Avenir - http://www.sciencesetavenir.fr/decouvrir/le-documentaire-antarctica-sur-les-traces-de-l-empereur-de-jerome-bouvier_109915#xtor=EPR-1-[SEAActu17h]-20170123

Ajouter un commentaire