Les sternes caspiennes prennent possession des territoires du nord

Une équipe de la Wildlife Conservatory Society menée par le Docteur Trevor Haynes rapporte qu’à l'été 2016 des nids de sternes caspiennes ont été retrouvés au-delà du cercle arctique, à Chukchi Sea, soit 1600 km plus au Nord que d'ordinaire.

15510308

Les sternes caspiennes élargissent leur territoire. © Solent News/SIPA

La ponte dans une zone si australe n’avait jamais été observées jusque-là, pour aucune espèce d’oiseaux. Le réchauffement climatique est à l’origine de ce phénomène. Les étés se rallongent d’année en année, créant une longue saison sans glace ni neige sur la mer.

Cette ponte exceptionnelle n’est qu’une des conséquences logiques de la dégradation de l’environnement, et elle deviendra courante si les conditions ne changent pas. Les sternes caspiennes sont la plus grande espèce de sternes avec une envergure de 127 à 140 cm. Chacun de ces oiseaux pèse plus d’1 demi kilo.

Leur technique de pêche consiste à plonger entièrement leur corps dans l’eau pour attraper une proie. Les sternes se reproduisent sur les îles avec de larges plages sablonneuses ou rocailleuses et sont aujourd’hui présentes sur tous les continents excepté l’Antarctique. Leur population a augmenté ces dernières années.

La première présence de ces oiseaux en Alaska a été notée en 1981. Ils ont commencé à se reproduire dans le Sud de l’Alaska en 1989, mais sans jamais dépasser Neragon Island, au Sud de la mer de Bering.

Les zones d'habitation des espèces fluctuent de plus en plus

Les espèces vivant dans les zones tempérées empiètent vers les pôles. Les baleines à bosse et les rorquals communs passent plus de temps dans l’Arctique qu’auparavant.

De même, le renard roux, l’ours brun et d’autres espèces nordiques interagissent avec des espèces arctiques. L’ours brun a d’ors et déjà rencontré l’ours blanc.

À l’inverse, certaines espèces comme les caribous trouvent des difficultés à migrer à cause de la disparition des ponts de glace. "Le challenge pour les scientifiques est d’aider à comprendre les répercussions de ces changements –par exemple, nous avons vu les renards roux s’emparer du territoire des renards arctiques" déclare le Docteur Martin Robards, directeur du programme Arctique de la WCS.

Quelle sera la répercussion des sternes sur les espèces arctiques ? Les sternes caspiennes vont-t-elles coloniser le nord et s’y répandre ? Le Docteur Robards s’interroge. Ces oiseaux risquent de perturber le rythme de vie des espèces arctiques. Il faudra garder un œil sur la population des poissons locaux, tout particulièrement ceux de la Columbia river dont de nombreuses espèces de poissons sont sur la liste des espèces en danger d’extinction.

Morgane Le Poaizard © Sciences et Avenir - http://www.sciencesetavenir.fr/animaux/oiseaux/20160926.OBS8750/les-sternes-caspiennes-prennent-possession-des-territoires-du-nord.html

Ajouter un commentaire