Saint-Jacques : le Comité national des pêches dénonce une razzia britannique

Dans un communiqué publié le 25 octobre, le Comité national des pêches (CNPMEM) dénonce une « razzia britannique » sur la coquille Saint-Jacques en Manche-est. « Depuis mi-octobre, pas moins de 50 navires de 12 à 38 mètres pêchent sans aucune limitation au large de la baie de Seine », affirme-t-il.

Rg coq sj

L’attitude des pêcheurs irlandais et anglais pourrait mettre à mal les efforts déployés depuis 30 ans par les pêcheurs français, craint le CNPMEM. (Photo : Richard Goasguen)

Le comité demande à Alain Vidalies, secrétaire d’État en charge de la pêche, «de prendre rapidement contact avec ses homologues anglais et irlandais pour trouver des solutions pragmatiques constructives et de saisir la Commission européenne afin de créer un box communautaire».

Selon le CNPMEM, les professionnels britanniques sont «ancrés dans une logique du Brexit où le profit immédiat et la razzia seraient de règle», ce qui pourrait annihiler 30 années d’efforts de gestion de la ressource mis en place par les pêcheurs français en collaboration avec les scientifiques de l’Ifremer, notamment l’obligation d’utiliser une balise satellitaire VMS, la fermeture estivale, le maillage des dragues à 92 mm et, surtout, les quotas journaliers et la limitation des jours de pêche.

Réponse d’Alain Vidalies

Quelques heures après la publication de son communiqué, le CNPMEM a reçu une réponse d'Alain Vidalies. Le secrétaire d'État à la Pêche se dit « très sensible aux préoccupations des professionnels qui se sont exprimées dans cet appel concernant la gestion européenne de la coquille Saint-Jacques ».

«Il est très important que nous puissions maintenir le dialogue, c'est la logique de la politique commune de la pêche, ajoute-t-il. Je compte appuyer activement les propositions constructives qui ont déjà été formulées par la France auprès de la Commission européenne et de son comité scientifique, pour une gestion durable du stock de coquilles Saint-Jacques en Manche est. Ces propositions sont mises en œuvre par les professionnels français de leur propre initiative, pour une pêche durable et responsable. Je compte sensibiliser à nouveau personnellement mes homologues britannique et irlandais ainsi que le commissaire européen sur ces propositions, pour parvenir à un cadre réglementaire commun.»

Richard Goasguen - © Le Marin -  http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/peche/26700-saint-jacques-le-comite-national-des-peches-denonce-une-razzia

Ajouter un commentaire