Après La Fayette, L’Hermione pourrait refaire le trajet des bateaux négriers d’autrefois.

Il a fallu 17 ans pour ressusciter l’Hermione. La frégate naufragée en 1793 au large du Croisic après avoir traversé l’Atlantique pour emmener le général Lafayette soutenir les combattants pour l’indépendance américaine, a depuis deux ans un successeur. L’association qui gère la réplique de la frégate historique a beaucoup de propositions pour de prochains voyages… Interview.

L hermione a yorktownL’Hermione à son arrivée à Yorktown, aux Etats-Unis, début juin 2015 (© photo Yorkcounty)

Amarrée à Rochefort (Charente-Maritime) à son retour d’une traversée commémorative de l’océan, la réplique de la frégate se prépare à de nouvelles aventures. Guy Gautreau, administrateur de l’association Hermione-La Fayette, présentera ce bateau hors du commun lors d’une conférence à l’Institut océanographique le 9 mars.

L’Hermione est revenue en France après 4 mois de croisière transatlantique. Que va-t-elle devenir maintenant ?

Actuellement, le bateau est à son port d’attache à Rochefort. Une convention entre l’association Hermione-La Fayette qui gère le bateau et la ville de Rochefort prévoit qu’il soit neuf mois par an à quai et qu’il navigue trois mois par an. En 2016, l’Hermione va donc repartir début juin pour aller à Saint-Malo et ensuite à Brest pour participer au grand rassemblement de voiliers venus du monde entier. En 2017, elle ne bougera pas mais fin 2017-début 2018 elle pourrait commencer une nouvelle grande croisière comme en 2015. Elle pourrait aller en Méditerranée car beaucoup de ports comme Sète, Toulon ou Saint-Tropez voudraient voir l’Hermione. L’autre grand projet qui est à l’étude est une nouvelle croisière transatlantique avec un arrière-plan historique : l’Hermione pourrait refaire le trajet des bateaux négriers d’autrefois en voyageant vers les Canaries puis le Sénégal d’où partaient les esclaves, et ensuite l’Hermione traverserait l’Atlantique pour aller vers les Antilles françaises, Guadeloupe et Martinique, avec des escales possibles à Haïti et Cuba. Cette traversée se terminerait à la Nouvelle Orléans, qui a déjà invité l’Hermione pour célébrer son tricentenaire.

Pourrait-on envisager que l’Hermione collabore aussi avec des missions scientifiques ?

Cela n’a jamais été l’objet principal de l’Hermione mais pendant la croisière de 2015, plusieurs petits projets scientifiques ont été faits à partir de l’Hermione, notamment un projet avec l’Ifremer et un autre avec Météo France. Des lycées de l’Est des États-Unis ont également mené une étude des courants et de la pollution des océans en larguant des instruments à partir de l’Hermione pour études de courant.

L’Hermione va donc plutôt garder son rôle commémoratif ?

La première traversée de l’Atlantique était une commémoration des relations entre la France et les États-Unis. L’Hermione de 2015 est passée dans beaucoup de ports où était passée la première, notamment à Yorktown où a eu lieu la grande bataille de 1781. Mais l’Hermione est très invitée, beaucoup de gens veulent la voir. Néanmoins, dans l’association qui gère le bateau nous aimons donner du lien culturel et historique au projet, donc l’histoire du parcours des anciens bateaux négriers nous semble intéressante. Un voyage en Méditerranée aurait aussi du sens car il se peut qu’un jour nous ayons le projet de retourner aux Indes, puisque la première Hermione y était allée. Mais cette fois, elle passerait par le canal de Suez et ne ferait pas le tour par le cap de Bonne-Espérance !

Audrey Chauvet - © 20 Minutes - http://www.20minutes.fr/planete/1799263-20160308-commemorations-hermione-pourrait-refaire-trajet-bateaux-negriers-autrefois

Tout savoir sur l'Hermione : http://www.loceanalabouche.com/pages/newsletters/news-2015/juin-2015/11-juin-2015.html

Ajouter un commentaire