Expédition Thon 2016 : du DCP à la boîte de thon Petit Navire

Une semaine après le début de l’expédition (1), nous avons déjà retiré des eaux quatre DCP, dont deux qui nous ont permis de remonter jusqu’à Petit Navire.

Openspace

Vous l’aurez sans doute compris : si nous sommes partis dans l’océan Indien à bord de l’Esperanza, c’est pour nettoyer la mer des dispositifs de concentration de poissons (DCP) qui la polluent et pillent ses ressources. Concrètement, nous allons ramasser tous les DCP que nous trouverons sur notre passage.

Une semaine après le début de l’expédition, nous avons déjà retiré des eaux quatre DCP, dont deux qui nous ont permis de remonter jusqu’à Petit Navire.

Ndl 3 blog jumelles

Nous sommes dimanche matin, il est 6h. L’air est encore frais et supportable et le jour se lève tout doucement. Sur le pont de l’Esperanza, des membres de l’équipage ont déjà commencé à surveiller la zone de pêche. Équipés de jumelles, ils scrutent l’horizon des heures durant dans le but de repérer les DCP.

Après six heures de surveillance à la jumelle, le premier DCP est repéré vers midi.

Ndl 3 blog grue

Après avoir perdu de vue le DCP, puis retrouvé l’engin de pêche, puis être passé dessus avec l’Esperanza (dont les hélices se sont emmêlées dans les filets), c’est finalement en fin de journée que l’équipage parvient à attacher le DCP à notre bateau.

Le lendemain matin, il est retiré de l’eau à l’aide d’une grue pour être démonté, analysé et identifié.

À bord, le DCP est nettoyé et débarrassé de toutes les matières non organiques (filets, plastique, chaînes…) qui sont ensuite emballées et stockées pour, à terme, être débarquées dans un port qui possèdent des installations de recyclage modernes.

Sur la balise du DCP, une inscription composée de trois lettres : «TLD». Ce sont les initiales du Talenduic. Le DCP appartient donc à ce bateau.

Coucou Petit Navire

Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous nous sommes rendu compte le Talenduic fournissait Petit Navire !

Nos militants ont scanné de nombreuses boîtes de thon grâce au système mis en place sur le site internet de la marque, ainsi qu’au code pêche et au code barre présents sur les boîtes de thon Petit Navire. Parmi toutes les boîtes que nous avons scannées, plusieurs s’avèrent remplies par du thon pêché par le Talenduic – donc sur DCP.

Ndl 3 blog screenshot 640x355Résultat d’une recherche faite sur la provenance d’une des boîtes de Petit Navire, à partir du système mis en place sur le site internet de la marque.

Voilà comment du thon pêché avec cette méthode dévastatrice se retrouve dans le placard de notre cuisine. Mais ensemble, nous avons les moyens d’agir !

Nous ne cesserons de le rappeler : cette méthode de pêche est destructrice, pille les ressources marines et met en danger des espèces, comme le requin soyeux qui est déjà en voie de disparition. Avant de retirer de l’eau le DCP appartenant au Talenduic, nous avons pu documenter ce désastre. Cette vidéo nous montre les nombreux requins soyeux qui ont trouvé refuge sous le DCP, et bien d’autres espèces.

Esperanza de greenpeace ocean indien

Depuis près de deux ans, nous faisons campagne contre les méthodes de pêche de Petit Navire, et pour que la marque propose du thon pêché sans DCP, à la ligne ou à la senne sur banc libre. C’est possible puisque certaines marques comme Système U ou Phare d’Eckmühl le font. Petit Navire ne doit plus nous mener en bateau !

Vous pouvez vous mobiliser à nos côtés et soutenir le travail de tout l’équipage de l’Esperanza contre cette méthode de pêche destructrice : http://www.greenpeace.org/france/fr/campagnes/oceans/arrethon/?__utma=122050772.467845156.1461674399.1461674399.1461674399.1&__utmb=122050772.3.9.1461674401674&__utmc=122050772&__utmx=-&__utmz=122050772.1461674399.1.1.utmcsr=l.facebook.com|utmccn=(referral)|utmcmd=referral|utmcct=/l.php&__utmv=-&__utmk=138782515#petition

Le leader du marché français du thon en boîte doit prendre ses responsabilités.

© Greenpeace France : http://oceans.greenpeace.fr/expedition-thon-2016-du-dcp-a-la-boite-de-thon-petit-navire

(1) - Voir notre article précédent : "Avec Greenpeace à la poursuite des thoniers dans l'océan Indien" - http://www.loceanalabouche.com/pages/newsletters/news-2016/avril-2016/21-avril/avec-greenpeace-a-la-poursuite-des-thoniers-de-l-ocean-indien.html

Ajouter un commentaire