Pêche illégale : un palangrier espagnol retenu à São Tomé et Principe

Le palangrier espagnol Alemar Primero a été arraisonné dans le golfe de Guinée par les autorités de São Tomé et Principe, assistées par des officiers de la marine gabonaise et épaulées par un bateau de l’ONG environnementaliste Sea Shepherd.

160806 ag sao tome marine and shark bodies alemar primero 2043L’arraisonnement a été mené par les autorités de São Tomé conjointement avec la marine gabonaise. (Photo : Sea Shepherd)

Les garde-côtes ont trouvé à bord du navire des cales remplies de cadavres de requins bleus, espèce considérée comme menacée ou proche de l’être par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

La plupart de leurs ailerons et nageoires avaient été coupés, en violation du règlement relatif à l’enlèvement des nageoires de requin à bord des navires adopté en 2003 par l’Union européenne, qui exige que tous les requins soient débarqués avec les nageoires naturellement attachées au corps.

160808 nh opa alemar primero freezerholdwithsharkparts6

La découpe des ailerons et des nageoires de requins est interdite par l’Union européenne depuis 2013. (Photo : Sea Shepherd)

Les autorités de SãoTomé et Principe ont contraint l’équipage à relever ses lignes et à jeter ses prises.

Sous escorte du navire Bob Barker de Sea Shepherd, l’Alemar Primero, avec quatre marins à son bord, a dû rejoindre le port de pêche, sur l’île de São Tomé, où il devra rester jusqu’à la fin de l’enquête en cours.

2016 08 17 10h28 57

La République démocratique de Sao Tomé-et-Principe, est l'un des plus petits pays d'Afrique

Le palangrier de 31 mètres de long est basé au port d’A Guarda, en Galice, et appartient à l’organisation de producteurs Organización de Palangreros Guardeses (Orpagu). Celle-ci a confirmé au quotidien Faro de Vigo que le navire ne dispose que d’une licence pour la pêche aux thonidés.

© Le Marin

Ajouter un commentaire