Morbihan : 500 000 naissains de coquille Saint-Jacques mis à l’eau

Le renforcement des stocks de coquilles Saint-Jacques se poursuit dans le Morbihan. À l’initiative du comité départemental des pêches, un demi-million de naissains ont été ensemencés en baie de Quiberon et dans les courreaux de Belle-Île.

Jean piel cdpmem 56 semis coquilles

L’écloserie du Tinduff a fourni les 500 000 juvéniles. (Photo : Jean Piel/CDPMEM Morbihan)

Financée à hauteur de 30 000 euros, l’opération, menée depuis le chalutier quiberonnais Benodric de Stéphane Gervier, s’est appuyée sur la production de l’écloserie du Tinduff qui a fourni des juvéniles d’un an (3 cm), lesquels atteindront leur taille commercialisable fin 2018. Des semis de 800 000 puis de 1,2 million de naissains ont déjà été opérés en 2013 et 2014.

Dans les prochains jours, des prélèvements montreront l’état du gisement, en vue de la nouvelle campagne de pêche qui doit s’échelonner à partir de la mi-novembre. La précédente saison a permis une valorisation correcte des volumes débarqués (environ 160 tonnes à 4 euros le kg, pour 70 licences). Une série de prospections a déjà montré une baisse de la biomasse exploitable, attribuée à la prolifération des étoiles de mer entre 2009 et 2011 (durant la fermeture du gisement en raison d’une contamination à la toxine ASP).

© Le Marin – l’hebdomadaire de l’économie maritime

Ajouter un commentaire