Cop 21 : une table ronde sur la pêche et le défi climatique

L’ONG Blue Fish va contribuer aux journées de l’océan à travers l’organisation d’une table ronde autour de la pêche et du climat, le 3 décembre. Elle est désormais membre de la plateforme Océan & climat.

Bj peche

Photo : Bernard Jégou

La plateforme Océan & climat est impliquée dans une meilleure prise en compte de l’océan dans les négociations climatiques. Blue Fish, qui réunit des acteurs de la pêche, de la société civile, des territoires et des scientifiques, a intégré cette plateforme le 10 novembre.

Est-ce à dire qu’elle partage les neuf recommandations concrètes en faveur de l’océan dévoilées par la plateforme le 12 novembre, où l’on trouve l’accélération de la mise en place des aires marines protégées et des énergies marines renouvelables, et la mise en avant des écosystèmes marins comme puits de carbone (carbone bleu) ?

Si elle affiche partager les principes généraux, l’idée d’avancer en faveur de la préservation du climat et de la qualité des océans, elle pourra surtout au sein de cette plateforme rééquilibrer le débat. Elle compte ainsi s’assurer «que la place de la filière pêche et produits de la mer [sera] bien prise en compte au côté des nombreuses activités maritimes d’avenir que compte la France».

«Une série de bonnes pratiques»

Premier acte de cet engagement, Blue Fish organise une table ronde pendant les journées pour le Climat et pour les océans, dans le cadre de la Cop 21, le 3 décembre (15 h 30-17 h), sur le thème : «Pêche et territoires maritimes, quelle contribution mondiale aux défis climatique et alimentaire ?»

L’association a identifié au sein de la filière pêche «une série de bonnes pratiques pouvant contribuer à faire face aux défis climatique et alimentaire», répertoriées dans la charte Blue Fish des bonnes pratiques de la pêche durable et responsable. Comme l’acquisition de connaissances par l’embarquement d’observateurs et le partage des données avec les scientifiques. L’association alerte aussi sur «les impacts du dérèglement climatique sur la pêche et l’alimentation, multiples et souvent peu connus».

Pour débattre des actions possibles sur les causes, de la gouvernance des océans, des engagements, interviendront : Cassandra De Young (FAO), Serge Michel Garcia (UICN), Yan Giron (expert de la gouvernance mondiale des pêches), Tamara Guirao Espineira (conférence des villes de l’Arc atlantique), Gérald Hussenot Desenonges (Blue Fish France), Anne-Françoise (dite « Soazig ») Legall-Palmer (Armement Bigouden), Olivier Le Nézet (Blue Fish Europe), Armand Quentel (Blue Fish) et Laurent Tréguier (patron pêcheur).

Cette table ronde aura lieu à Paris, Espaces Génération Climat, Auditorium Nelson Mandela Salle 3.

© Le Marin – L’hebdomadaire de l’économie maritime

Ajouter un commentaire