Boues rouges dans les calanques : un pas de plus vers l’autorisation

Le conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst) a donné un avis favorable à la demande de l’industriel Alteo de rejeter les effluents pollués qui sortent des filtres-presses, dans les eaux du parc national des Calanques, par 14 voix pour, deux contre et trois abstentions.

Alteo gardanne

L’usine de Gardanne pourrait être autorisée à rejeter ses effluents pollués dans les eaux du parc national des Calanques. (Photo : ville de Gardanne)

Les opposants dénoncent une «mascarade» : les représentants d’Alteo ont assisté à toute la réunion et ont pu s’exprimer alors que les opposants n’ont eu que dix minutes de parole avant d’être invités à sortir. De plus, ils n’ont aucune nouvelle des études demandées par la ministre de l’Écologie. La décision finale, qui semble aller vers une autorisation, sera prise par le préfet avant la fin de l’année.

© Le Marin – l’hebdomadaire de l’économie maritime

Commentaires (1)

BillieZeKid
  • 1. BillieZeKid | 14/12/2015
C'est quand même une réduction de 99,95% de ce qui est rejeté.
Après il faut lire le dossier : il y a des tas d'études qui montrent que l'impact des 0,05 % restant n'ont pas d'impact sur l'environnement.
Enfin, l'exploitant n'a pas assisté à l'ensemble de la réunion (il n'étaient pas accompagnés de leurs avocats, comme c'était égaleemnt rapporté). Les opposants ont pu s'exprimer, mais leur intervention n'ont pas suscité de question : il n'y avait rien de neuf dans ce qu'ils disaient !
Du pragmatisme, c'est ce qui permet de vivre ensemble...

Ajouter un commentaire