Un océan en danger

La pollution par les déchets

Bouteilles, sacs, ballons de baudruche, cotons-tiges… : les plastiques sont «les premiers prédateurs des océans». Chaque jour, 8 millions de tonnes de déchets finissent dans l’océan. 80% de la pollution qui touche nos mers est d’origine terrestre et issue de l’activité humaine, avec des répercussions terribles sur la biodiversité et l’ensemble de notre environnement.

Une gigantesque mer de plastique

Brève (en anglais) – 1 mn 38

Un océan de plastiques - Expédition 7ème continent

Bande annonce

Le film complet - 52 mn

Le changement climatique

Les émissions de Co2 et l'augmentation des températures qui y sont liées entrainent des réactions de l'écosystème marin... 

avec d’énormes conséquences.

La glace, vitale pour la Planète

 

Coraux et réchauffement climatique

Le blanchissement corallien

L’acidification des océans

L'exploitation minière

Le sable est la 2ème ressource la plus consommée dans le monde après l’eau ! Pourtant, la consommation mondiale qui s’élève à 40 milliards de tonnes, soit 9 fois plus que le pétrole ne cesse de s’accroître.

2018 10 10 10h28 25 2 1

Notre planète va bientôt manquer de sable

Reportage – 34 mn

 

La fonte de la banquise et le dégel des terres offrent des perspectives de navigation permanente sur l’océan Arctique, dernière grande réserve mondiale d’hydrocarbures. La région attise les convoitises territoriales des grandes compagnies pétrolières et des États riverains, - le Groenland, les États-Unis, la Norvège et la Russie- quitte à se disputer le tracé des frontières… et détruire cette immensité pleine de biodiversité.

Arctique, le nouvel el Dorado du pétrole

Reportage - 23 mn

Surpêche et pêche illégale

Une étude publiée dans «Nature», contredit les statistiques de l’ONU et montre que les prises dans le monde sont beaucoup plus prédatrices que déclarées. La pêche illégale est estimée à presque un tiers du volume de la pêche légale.

Selon la FAO, 2/3 des espèces sont surexploitées dans le monde.

Un bilan des ravages causés par la surpêche, démasquant la face cachée de l'industrie mondialisée.

La fin du poisson à foison 

Reportage – 62 mn

 

Enquête sur les lobbies de la pêche industrielle

Reportage – 49 mn

 

Quand coutumes et croyances provoquent un carnage de près de 100 millions de requins par an.

L’aileron de la discorde

Reportage – 23 mn

 

Bien qu'interdite en France, dans nombre d'autres pays, chaque jour, chaque minute, les filets des flottes de pêche industrielle font intrusion dans le monde sous-marin et détruisent des écosystèmes entiers. La plupart des espèces d'eau profonde grandissent lentement, vivent longtemps et se reproduisent tardivement au cours de leur vie, présentant généralement une faible productivité et mettant donc beaucoup de temps à se remettre des impacts de la pêche. Les poissons et espèces d'eau profonde sont parmi les plus vulnérables face à la pêche industrielle. Les ressources en poisson commencent à s'épuiser et de nombreuses espèces sont menacées de disparition.

Les dégâts de la pêche de grand fond

Document – 8 mn 30

Pêche artisanale, spéculation et ONG

Depuis toujours, les artisans pêcheurs du monde entier ont su exploiter les océans pour vivre et faire vivre leur communauté tout en respectant leur ressource et son environnement. Dans certaines régions du monde, et pour des millions de personnes, cette activité est la principale, sinon la quasi exclusive ressource alimentaire.

Face à l’industrialisation de la pêche, à la mondialisation des intervenants et à la destructions des populations marines, se sont créés des labels «pêche durable», des ONG (Organisation Non Gouvernementale) prônant des sanctuaires et aires marines protégées exemptes de pêche… mais à qui cela profite-t-il ?

La voix des invisibles

Bande annonce

Aquaculture, une aubaine ?

Existe-t-il encore des modes de pêche "durables" ? Pour la Food and Agriculture Organization (FAO), la plupart des espèces de poissons sauvages sont surexploitées, menacées d'extinction, ou pêchées selon des méthodes qui détruisent les écosystèmes et les fonds marins, comme le chalutage.

Pour parer ces critiques, les producteurs misent de plus en plus sur l'aquaculture, qui fournit la moitié des poissons consommés dans le monde. Mais cette solution est-elle moins nocive ?

Au Chili, l'un des premiers pays exportateurs de saumons d'élevage, ces derniers sont gavés d'antibiotiques, de colorants et... de farines de poissons sauvages, ce qui ne fait que contribuer à la surpêche, sans compter les déchets qui polluent la côte du Pacifique.

Certains consommateurs se tournent vers le secteur bio, mais ses labels ne garantissent pas toujours une aquaculture respectueuse et transparente.

Heureux comme un poisson dans l'eau 

Reportage – 42 mn

 

Les secrets du saumon d'élevage

Reportage – 48 mn

 

Le krill est la principale source d’alimentation de nombreux animaux marins : baleines, phoques, manchots, poissons... et un élément prépondérant dans l’absorption du CO2 par l’océan.

Pourtant, dans les eaux inhospitalières de l’Antarctique des bateaux traquent jour et nuit cette petite crevette rose. Ce minuscule crustacé est déjà présent dans nos assiettes, sans que nous le sachions, puisqu’il est très souvent à la base de l’alimentation des poissons...d’élevage !

Krill, l’indispensable crevette de l’Antarctique

Reportage - 29 mn

 

Personne ne dit mot et sans que nous le sachions, l'huître triploïde représente plus de 50% du marché français. Au menu : hécatombe dans les parcs ostréicoles depuis 2008. Aperçu du rôle trouble de l'Ifremer, censé contrôler la production ostréicole, et qui détient pourtant le monopole de la vente des huîtres génétiquement trafiquées en France.

L'huître triploïde, authentiquement artificielle

Reportage - 54 mn

Ajouter un commentaire