Un océan si mal connu

La vie dans l’Océan

Bien que recouvrant 70 % de la surface de la planète Terre, les océans restent à ce jour largement méconnus. Cependant, grâce aux toutes dernières technologies d’exploration et de plongée sous-marines, nous pouvons plonger plus longtemps, plus profondément, et les découvrir enfin.

Il nous devient possible, désormais, de mieux comprendre que nous avons bien plus en commun avec cet univers et ses habitants que nous ne l’imaginions...

La vie dans l’Océan

La vie dans l’Océan (Intro saisons 1 et 2) 

La vie dans l’Océan (Saison 1 – 1ère partie) 33 mn

La vie dans l’Océan (Saison 1 – 2ème partie) - 28 mn

La vie dans l’Océan (Saison 1 – 3ème partie) - 23 mn 

La vie dans l’Océan (Saison 2 – 1ère partie) - 25 mn

La vie dans l’Océan (Saison 2 – 2ème partie) - 21 mn

La vie dans l’Océan (Saison 2 – 3ème partie) - 22 mn

La vie dans l’Océan (Saison 2 – 4ème partie) - 21 mn 

Voler ? Nager ? Passer de Charybde en Scylla, telle est la dure vie des poissons volants, créatures uniques qui ont évolué d'une manière formidable afin d'échapper à leurs prédateurs.

Dure, dure la vie de poisson volant

Brève - 2 mn 42

 

Des scientifiques viennent de découvrir, en Australie, l’un des poissons les plus rares au monde : il s’agit d’un poisson rouge, doté de doigts au bout de ses nageoires qui lui permettent de se déplacer en marchant.

Le poisson qui marche au fond de l’eau

Brève – 2 mn

 

Le poisson-globe, architecte et séducteur, «drague» en dessinant des ronds au fond de l’eau.

Le Torquigener Tetraodontidae est un petit poisson de 12 cm vivant dans les eaux du Japon, mais sa petite taille ne l’empêche pas d’accomplir des exploits quand il s’agit de conquérir le cœur de la belle.

L’impressionnante déclaration du poisson globe

Brève – 4 mn 40

La baleine boréale peut mesurer 20 mètres, peser 100 tonnes et vivre plus de 2 siècles. Après la chasse excessive, voilà que de nouvelles menaces pèsent maintenant sur la baleine boréale. En effet, le réchauffement climatique rapide entraîne la disparition des glaces et l’acidification des océans bouleverse la dynamique du réseau trophique. La baleine boréale souffre également des effets directs et indirects de l’intensification de l’exploration pétrolière et gazière, de la navigation commerciale et de la pêche.

La baleine boréale, doyenne de l'Arctique

Documentaire – 43 mn

 

Dans son documentaire baptisé Sur les traces des mégaptères, le journaliste et réalisateur Jérôme Grenèche suit les biologistes de la mission Megara. Objectif : étudier et protéger les baleines à bosse. Ces derniers doivent marquer les cétacés grâce à des balises satellite et pratiquer des biopsies. Car pour protéger ces animaux, il est essentiel de savoir d'où ils viennent et où ils vont.

Malgré son format court, le journaliste scientifique a réussi à y intégrer de nombreuses informations intéressantes. Éthologie, conservation, physiologie : quelques points clés de la vie des mégaptères sont abordés.

Sur les traces des baleines à bosse

Documentaire – 32 mn

 

Étiquetées comme le prédateur suprême des océans, les orques n'en sont pas moins une espèce à protéger.

D'une intelligence rare et d'une organisation implacable, les orques vivent en petits groupes familiaux guidés par une inflexible matriarche.

Nous connaissons encore très peu de la vie de ces mammifères marins, l'occasion est donc trop belle de s'aventurer près du fameux dauphin épaulard.

Les orques

Documentaire – 52 mn

 

Les premiers requins sont apparus au Dévonien, il y a environ 420 millions d’années. À partir du crétacé, il y a 100 millions d’années, beaucoup d'espèces de requins ont adopté leur forme moderne. Depuis, il existe plus de 465 espèces de requins regroupées en 35 familles.

Leur taille varie de seulement une quinzaine de cm de longueur pour le requin nain, à plus de 20 m pour le requin-baleine. Malgré sa taille, ce dernier se nourrit principalement de plancton en filtrant l'eau de mer.

Mais la plupart des requins sont des prédateurs, voire des super-prédateurs. Les requins sont présents dans toutes les mers, jusqu'à une profondeur d'environ 2 500 mètres.

Malgré une mauvaise réputation véhiculée par les médias, seulement cinq espèces sont considérées comme dangereuses pour l'homme. Selon l’UICN, un tiers des espèces de requins sont menacées de disparition (surpêche, prise accessoire, élimination gratuite, etc.).

Requins – Anges ou démons ?

Documentaire – 46 mn

 

Voici de rares images d'un sélacien très discret, le requin du Groenland, un géant de 3 à 5 m mais menant une vie discrète au fond des eaux de l'Arctique et qui n'a été découvert qu'en 1930.

Ce grand animal mesure jusqu'à 5 m, plus peut-être, une taille proche de celle du Grand requin blanc. Mais lui vit discrètement dans les profondeurs froides du nord de l'Atlantique et sa vie nous reste encore largement méconnue.

Aveugle, malgré ses yeux, il mange des proies vivant sur le fond, des poissons notamment. Mais les chercheurs ont aussi la preuve qu'il lui arrive d'attraper des phoques, leur méthode de chasse restant un mystère, d'autant que, comme le montrent ces images, ces requins sont très lents. Ils vivent lentement, également, et ne deviennent sexuellement matures que lorsqu'ils atteignent 4,5 m pour les femelles et 3 m pour les mâles, soit un âge d'environ... 150 ans.

Le requin du Groenland

Brève - 1 mn 40

 

À la rencontre des espèces sous-marines les plus emblématiques du Pacifique.

Abri, garde-manger et lieu de prédation autant que de procréation, la passe, tel un organe vital, assure l’équilibre de l’atoll, orchestre les comportements et conditionne la survie des millions d’espèces qui la peuplent. Parmi eux, les poissons chirurgiens, que les Polynésiens appellent "manini", incarnent à merveille cette mécanique aussi rodée que fragile.

Depuis l’œuf miniature expulsé vers le large jusqu’à son retour dans le lagon au stade juvénile, ce documentaire montre les différentes phases d’évolution d’un poisson-chirurgien et capte les rencontres qui ponctuent son extraordinaire périple : raies mantas, requins gris, requins-nourrices, mérous, baleines à bosse, dauphins, poissons-perroquets… Au travers d’images stupéfiantes, le film met en lumière les menaces, les comportements inédits et les défis qui se jouent dans ces passes, essentielles à la pérennité des atolls du plus grand océan de la planète.

La vie dans les atolls

Documentaire - 49 mn

Le manchot Empereur (Aptenodytes forsteri), oiseau endémique de l'Antarctique, est le plus grand et le plus lourd de tous les manchots. Le mâle et la femelle ont un plumage similaire et sont de même taille, atteignant jusqu'à 122 cm de hauteur pour une masse qui varie entre 20 et 40 kg.

Le dos et la tête sont noirs et le ventre blanc, le haut de la poitrine jaune clair ; deux marques jaune vif au niveau des oreilles sont très visibles. Comme les autres manchots, il est incapable de voler. Ses ailes raides et aplaties et son corps profilé sont particulièrement adaptés à l'habitat marin.

Les manchots empereur

Documentaire – 50 mn

 

Cette famille d’oiseaux de mer connus sous le nom de cormorans est composée d'un groupe très homogène, tant pour ce qui concerne la morphologie que le régime alimentaire piscivore, ou les mœurs générales.

Pour cette raison, les 36 espèces de cormorans sont le plus souvent réunies dans un genre unique, le genre Phalacrocorax éponyme de la famille.

Ce sont des oiseaux aquatiques, de taille moyenne à grande (de 45 à 100 cm), au corps allongé, au long cou et au bec puissant et crochu. Les cormorans arborent généralement un plumage noir et un long cou flexible. Ils pèsent de 1,5 à 3,5 kilogrammes et peut vivre 20 ans.

Les cormorans

Documentaire – 43 mn

 

Dans le sillage d’une équipe internationale de chercheurs, la réalisatrice Hayley Smith capte les communications des petites tortues à travers leurs coquilles et analyse le comportement des femelles adultes sous l’eau. Une manière d’aborder les enjeux de conservation de cette espèce marine menacée.

Les secrets d'un nid de tortues marines

Documentaire - 43 mn

Qui aurait cru que les fonds sous-marins, situés seulement à onze kilomètres de nous, seraient aujourd'hui moins connus que le système solaire ? Et pourtant, les abysses représentent les deux tiers de la surface du globe et constituent aujourd'hui le plus vaste milieu naturel, soit 307 millions de kilomètres carrés !

Le terme «abysse», vient du grec «abyssos» qui signifie «sans fond». Il reflète une image d'une zone plutôt froide, noire, hostile et sans limites. Cependant, même si les abysses ont jusqu'à présent été relativement épargnées de toute forme d'exploitation par l'homme (en rapport avec leur inaccessibilité), des menaces pèsent désormais sur elles en terme d'utilisation de leurs ressources naturelles qui s'avèrent d'une richesse inimaginable.

Abysses - Derniers grands territoires inconnus

Documentaire – 48 mn

Abysses - La vie dans les profondeurs extrêmes

Documentaire – 43 mn

Appartenant à la faune sous-marine, bioluminescentes ou bio-fluorescentes, ces créatures scintillent, étincellent, clignotent ou luisent pour effrayer, séduire, attirer... "Le monde fascinant des créatures lumineuses"

Abysses - Le mystères des créatures lumineuses

Documentaire – 53 mn

Les animaux marins "lents" vous révèlent leur vie secrète à travers cette magnifique réalisation vidéo. Les coraux et les éponges forment des récifs coralliens et jouent un rôle crucial dans la biosphère, mais nous ne connaissons presque rien de leur vie quotidienne. Ces animaux sont en réalité des créatures très mobiles. Cependant, leur mouvement est très lent : BioQuest Studios ont donc filmé de près ces dernières et en ont réalisé des magnifiques time-lapse (accélérés).

Les animaux marins "lents" vous révèlent leur vie secrète

Document – 3 mn 40

Les récifs sont des structures sous-marines construites par les coraux. Les coraux sont des animaux marins, vivant en symbiose avec des algues et qui constituent leur propre squelette calcaire. Ces structures coralliennes servent d'abris à des milliers d'espèces qui forment la communauté corallienne.

L’écosystème récifal est, avec les forêts tropicales, l’écosystème le plus riche en biodiversité ainsi que le plus complexe et le plus productif de la planète. Les récifs abritent des dizaines de milliers d’espèces appartenant à tous les groupes zoologiques, poissons, invertébrés marins (mollusques, crustacés, éponges, coraux, vers...), mammifères, etc...

Dans les zones les plus riches, on peut compter plus de 700 espèces de coraux, plus de 6000 espèces de mollusques et près de 4000 espèces de poissons.

Récifs coralliens - La beauté sous-marine

Documentaire – 41 mn

 

Plongée au milieu des coraux, à la découverte d'espèces sous-marines aux comportements complexes et fascinants.

Ces drôles de poissons pas si "bête" que ça

Reportage – 43 mn

 

Les mangroves sont des formations végétales occupant essentiellement l'espace marin soumis aux alternances d'émersion et d'immersion en zone intertidale, dans les zones d'eau calme où l'amplitude de la marée est faible. La mangrove est formée d'arbres variés, avec une diversité assez restreinte, comme des rhizophores, palétuviers ou mangliers, qui se développent sur des sédiments fins et colloïdaux de type vases et argiles.

Considérée comme l'un des 14 grands biomes terrestres, soumise aux marées, la mangrove forme une architecture végétale et biologique unique dans le monde.

Les mangroves subissent les effets de l'érosion mais elles offrent une protection naturelle contre les vents forts, les vagues produites par les ouragans et même les raz de marée.

De plus, la mangrove joue un rôle important dans la fixation du carbone. Il a été démontré que cet écosystème est celui qui en capte le plus, environ 110 kg net par hectare et par jour en Malaisie.

Les mangroves sont des milieux menacés essentiellement par les constructions humaines cherchant à gagner sur la mer et les côtes. Ainsi, elles sont remplacées par des marais salants, des bassins d'aquaculture (notamment de crevettes) ou des routes. Elles sont aussi sensibles aux pollutions chimiques ou aux marées noires et à certaines formes de bioconcentration de polluants.

Les mangroves pouponnières

Documentaire – 41 mn

Ajouter un commentaire