PALOURDE

PALOURDE (Palourde Européenne - Ruditapes ducussatus) - (Palourde « Japonaise » - Ruditapes philippinarum)

Palourdes fileminimizer

La palourde Européenne est un bivalve endémique de la Bretagne. La palourde du Pacifique nord-ouest dite « japonaise » (ou fausse palourde) à croissance plus rapide, à été introduite sur nos côtes dans les années 1970 aux fins de repeuplement. Bien adaptée à son nouvel environnement, et échappée des parcs d’élevage (la vénériculture) c’est cette dernière que l’on rencontre le plus souvent à l’état sauvage ou sur les étals.

Difficiles à distinguer, la palourde européenne et la palourde japonaise possèdent chacune deux coquilles équivalentes de formes plus ou moins ovales. Des stries rayonnantes et concentriques marquent la coquille variant du gris nuancé de blanc et parfois de brun. L’intérieur des valves de la palourde japonaise est violacé, à la différence de l’espèce européenne, qui présente un intérieur clair. Les deux espèces sont aussi appelées palourdes grises.

Les palourdes, appelées « clovisse » en Méditerranée, sont des coquillages fouisseurs qui vivent dans les zones sablonneuses ou sablo-vaseuses, à faible profondeur (15 à 20cm), dans les lagunes côtières. Elles filtrent le phytoplancton et les matières en suspension dans l’eau aspirée par son siphon inhalant.

Elles se détectent facilement grâce aux deux petits trous ronds imprimés à la surface de la plage par les siphons (un aspirant, l’autre soufflant) qui lui permettent de "respirer" et de se nourrir.

Enlisés dans le sable, ces coquillages sont relativement à l'abri des prédateurs. Cependant à marée basse, quelques redoutables oiseaux hauts sur pattes, tels les limicoles, savent bien sonder le sédiment de leur long bec fin pour déterrer ces trésors de saveur cachés dans les vases.
L'huîtrier-pie possède même des cellules sensorielles le long du bec afin de mieux sonder les fonds. Ainsi, d'un seul coup, il pénètre l'animal par les siphons et tranche le ligament soudant les valves. Les poissons comme la plie, la daurade et le baliste sont des prédateurs notables.

Peche a la palourde

La relative sédentarité de ces petits bivalves présents le long de nos rivages permet sans trop de difficulté d’estimer quantitativement leurs stocks, l’évolution de la population disponible dans chaque zone étudiée et de mettre en place les instruments de gestion adéquats nécessaires pour ces animaux qui subissent une pression de pêche tant professionnelle que récréative.

Trous palourdes fileminimizer

La pêche professionnelle de la plupart des petits bivalves est menée soit à pied (1 250 pêcheurs à pied sont enregistrés en France comme pêcheurs professionnels), soit à partir de navires spécialement équipés et est soumise à l’obtention de licences strictement encadrées.

La pêche récréative, en raison à la fois de la facilité d’accès des gisements et de la simplicité de la capture ne nécessitant ni technique ni investissement, est souvent soutenue pendant la saison estivale. La pêche des petits coquillages est, dans la plupart des cas, strictement encadrée par un ensemble de règles décidées aux niveaux local, régional et national (comités des pêches et des élevages marins) et entérinées par des arrêtés préfectoraux :

Seuls le grattoir à trois doigts et le couteau sont autorisés comme moyen de ramassage. Des règlements ou des zones protégées existent localement (dates d’interdiction selon l’endroit, quantités limitées par pêcheur de 1 à 3kg…).

2015 01 19 16h09 08 fileminimizer

Ses sexes sont séparés, bien que des hermaphrodites puissent rarement être trouvés. La reproduction est externe et dans la nature et/ou dans les écloseries elle a lieu notamment pendant l'été. 

Reproduction : de juin à août.

Maturité (âge de reproduction) : 2 ans (environ 2cm).

Taille souhaitable d’achat pour que le sujet se soit reproduit au moins 1 fois (longueur de coquille) : plus de 3,5cm

Taille autorisée de commercialisation : 4cm.

Taille autorisée de pêche pour la plaisance (arrêté du 29 janvier 2013) : 4cm plus règlementation locale.

Sur les étals de nos poissonniers principalement :

- pêche abondante : de septembre à avril.

 

La palourde à la bouche :

Recettes, conservation, valeurs nutritionnelles...

Pict0017 fileminimizer
 

Commentaires (2)

patrick-lhyver
  • 1. patrick-lhyver (site web) | 29/10/2017
Bonjour,
J'avoue ne pas avoir de réponse précise à votre question... et je n'ai rien trouvé sur les sites scientifiques expliquant clairement les strates d'évolution de ce bivalve.
Avec mes regrets.
Bonne soirée.
Parot Alain
  • 2. Parot Alain | 23/10/2017
J'ai trouvé il y a peu une palourde de 1 cm.
Depuis 20 ans que j'en ramasse sur le Bassin d'Arcachon c'est la première fois que j'en trouve une de taille inférieure à 2,5 cm.
Il me semble avoir lu qu'elles vivent plus profondément avant d'avoir atteint cette taille ???
Quand est-il exactement ?
Merci d'avance.
Alain

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau