ORMEAU

ORMEAU (Ormeau de l’Atlantique - Haliotis tuberculata)

Ormeau fileminimizer

Il existe 66 espèces d'ormeaux de par le monde, dont la plupart vivent dans les eaux peu profondes et se développent lentement.

L’ormeau de l’Atlantique a une coquille en forme d’oreille ovale et allongée. Elle est large, brune plus ou moins rougeâtre avec des stries, et ornée d’une série de trous latéraux. Dans la nature, elle se couvre rapidement d'algues et divers organismes marins, ce qui permet à l'animal de se camoufler sur le substrat.

La face interne de la coquille de l'ormeau est nacrée et irisée, d'un éclat vert, bleu ou rose iridescent. Le manteau est pourvu de tentacules sensorielles et la tête possède deux yeux bleus bien visibles (quand il est dans son élément). Son pied est large afin qu’il puisse adhérer très fortement aux rochers.

Ce gastéropode aime l’eau de mer fraiche et le courant marin. Ce sont des animaux qui vivent accrochés aux rochers, les adultes choisissant une zone peu profonde où le courant et les vagues oxygènent suffisamment l'eau et ne se déplacent presque plus durant leur croissance. Ils se nourrissent d'algues qu'ils râpent sur la roche, de morceaux de laminaires, mais aussi de particules végétales en suspension dans l’eau.

L’ormeau est un animal fragile. Toute blessure peut entraîner sa mort car il est hémophile. Le simple fait d’essayer de le décoller de la roche peut suffire à le tuer.

La population de ce mollusque sur les côtes Bretonnes est malheureusement fluctuante. Outre la prédation dont il fait l’objet, pour sa chair et pour sa coquille, il est souvent sujet à des maladies, notamment en Bretagne sud dès que l’eau dépasse les 18°... mais souffre aussi de la pollution du fait de la proximité des côtes.

C’est ainsi que depuis quelques années, nous assistons au développement de l’élevage des ormeaux : l’halioculture. Outre la protection de la ressource, ce procédé à l’avantage de pouvoir mettre à disposition du consommateur des sujets de 6 ou 7cm.

Il existe deux élevages d'ormeaux en Bretagne :

Le plus ancien et le plus important se situe dans la superbe région de l'Aber-Wrac'h dans le finistère nord-ouest et le second, sur l'île de Groix en face de Lorient.

Leurs produits sont excellents et livrables sur toute la France.

La phase de développement larvaire dure 3 à 5 jours en fonction de la température. Les larves sont planctoniques, et ne perdent la capacité de nager qu'à partir de leur métamorphose. Dès lors, la post-larve commence à s'alimenter de micro-algues et la coquille se construit alors à plat. Le premier pore respiratoire apparaît à partir de 2 mm.

C'est à partir de 6 mois environ que l'ormeau ne sort plus que la nuit pour se nourrir.

 

Reproduction : De juin à septembre.

Maturité (âge de reproduction) : 4 à 5 ans (environ 5cm).

Taille souhaitable d’achat pour que le sujet se soit reproduit au moins 1 fois (longueur) : plus de 6cm

Taille autorisée de commercialisation  ormeaux sauvages) : 9cm.

Taille autorisée de pêche pour la plaisance (ormeaux sauvages - arrêté du 29 janvier 2013) : 9cm.

Sur les étals de nos poissonniers principalement :

- pêche autorisée (ormeaux sauvages) : de septembre à mai.

- Ormeaux d'élevage : toute l'année

Label et lt ormeau fileminimizer

La pêche est interdite du 15 juin au 31 août.

Il est interdit de les pêcher en plongée sous-marine, apnée et même les pieds ne touchant pas le sol. Quantité limité à 20 ormeaux par pêcheur.

 

L'ormeau à la bouche :

Recettes, conservation, valeurs nutritionnelles...

Ormeaux cuisines
 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau